BFM Patrimoine

Europe: début de semaine prudent avant la BCE et Alcoa.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les opérateurs privilégient une approche prudente sur les marchés européens, en ce début d'une semaine chargée avec en particulier la réunion de la BCE et le début de la saison des résultats américains. Lisbonne gagne

(CercleFinance.com) - Les opérateurs privilégient une approche prudente sur les marchés européens, en ce début d'une semaine chargée avec en particulier la réunion de la BCE et le début de la saison des résultats américains.

Lisbonne gagne 0,5% et Madrid 0,2%, mais Milan, Amsterdam et Zurich cèdent moins de 0,1%, Bruxelles perd 0,2%, Londres 0,3%, Francfort 0,5% et Paris 0,6%. Wall Street a pourtant fini sur un gain de 0,3% vendredi.

Un certain nombre d'indicateurs est prévu au calendrier, mais la semaine sera avant tout marquée par les décisions sur les taux de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne, jeudi prochain.

'Pour ce qui concerne la réunion de la BCE, la décision pourrait s'avérer assez serrée', pronostiquent les stratèges de Crédit Suisse, qui attendent quand même un maintien des taux ce mois-ci au vu des récents développements positifs des indicateurs et des marchés.

La semaine sera aussi dominée par le début de la saison des résultats d'entreprise aux Etats-Unis, le géant de l'aluminium Alcoa devant comme d'habitude en donner le coup d'envoi, mardi soir.

'Les résultats seront mitigés sur la fin 2012. La croissance des BPA est attendue à 2,4% sur un an pour l'ensemble du S&P 500 contre 9,2% à la fin septembre', pronostique un analyste d'Aurel BGC.

Pour l'heure, les valeurs bancaires se distinguent en Europe, à l'image de Deutsche Bank (+3,1% à 35,9 euros à Francfort) ou de Crédit Agricole (+3,9% à 6,6 euros à Paris), grâce à un assouplissement décidé pour certaines règles de liquidités de la réforme Bâle III.

Parmi les valeurs en tête de l'AEX d'Amsterdam, Air France-KLM progresse de 2,1% à 7,8 euros, alors que la compagnie mènerait des discussions à un stade avancé en vue d'une prise de contrôle d'Alitalia, d'après un article d'Il Messaggero.

A Paris, EDF lâche 1,3% à 14,2 euros à la suite d'une dégradation à 'vendre' des analystes de Deutsche Bank, dans le cadre d'une vaste étude consacrée aux perspectives du secteur européen des services collectifs en 2013.

SAP recule de 0,7% à 61,1 euros à Francfort, tandis qu'UBS dégrade sa recommandation de 'achat' à 'neutre', malgré un objectif de cours rehaussé de 61 à 65 euros, à la suite de l'étude clients annuelle menée par l'éditeur allemand de progiciels.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance