BFM Patrimoine

Europe: chiffres américains guère appréciés par les Bourses.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs européens n'ont guère réagi favorablement à la batterie d'indicateurs souriants aux Etats-Unis, semblant y voir une menace à venir pour la politique monétaire ultra-accommodante que la Fed a pourtant conf

(CercleFinance.com) - Les investisseurs européens n'ont guère réagi favorablement à la batterie d'indicateurs souriants aux Etats-Unis, semblant y voir une menace à venir pour la politique monétaire ultra-accommodante que la Fed a pourtant confirmé la veille.

Paris et Madrid abandonnent 1,5%, Francfort et Zurich 1,1%, Londres et Milan 0,9%, Amsterdam et Lisbonne perdent 0,8% et Bruxelles, 0,3%. De son côté, Wall Street recule de 0,5% après plus de deux heures d'échanges.

Ainsi, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board, censé préfigurer l'évolution de l'économie américaine dans les mois qui viennent, est ressorti en hausse de 0,5% pour le mois dernier, contre une hausse de 0,3% seulement attendue.

'Même si les attentes des ménages et les commandes industrielles restent faibles, l'économie peut faire preuve d'une certaine résilience à des vents contraires comme les coupes budgétaires fédérales', se félicite Ataman Ozyildirim, économiste au Conference Board.

De même, l'indice de la Fed de Philadelphie redevient - contre toute attente - positif en mars, à +2 contre -12,5 en février, et les inscriptions aux allocations chômage n'ont progressé que de 2.000 à 336.000 la semaine dernière, contre plus de 340.000 attendu.

Ces chiffres contrastent avec la conjoncture lugubre dans la zone euro, ou l'indice PMI 'flash' composite a reculé de 1,4 point à 46,5 en mars, soit un plus bas de quatre mois (et même un plus bas de quatre ans pour la France).

'Alors que beaucoup, y compris la BCE, espéraient voir l'économie de l'Eurozone se stabiliser au deuxième trimestre, la récession pourrait bien s'intensifier au cours des prochains mois', prévient Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

Du côté des valeurs, SAP (-2,3% à 62,8 euros à Francfort) et surtout Capgemini (-4,7% à 36,7 euros à Paris) pâtissent des piètres trimestriels dévoilés jeudi soir par l'éditeur américain de logiciels d'entreprises Oracle.

Siemens (+1,7% à 87 euros) figure dans le haut du classement sur le DAX, soutenu par un relèvement de recommandation chez Morgan Stanley de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer', avec une cible remontée de 90 à 99 euros.

H&M grappille 0,2% à 227 couronnes suédoises sur l'OMX, après des résultats trimestriels tout juste en ligne avec les attentes. La chaine de vêtements assure que son nouveau concept de magasins, & Other Stories, dépasse ses attentes de ventes.

Sur le SBF120 parisien, Eurotunnel grignote 0,1% à 6,7 euros : l'opérateur du tunnel sous la Manche a enregistré une année 2012 record, avec un triplement de son résultat net, grâce aux évènements que furent les JO de Londres et le Jubilée de diamant de la Reine.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance