BFM Patrimoine

Europe: certaines craintes ont été dissipées.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs semblent moins inquiets à la fin de la journée qu'au début, bien que Wall Street évolue dans le rouge et que la situation en Europe n'ait pas connu d'avancées majeures. Londres termine en hausse de 0,2%, A

(CercleFinance.com) - Les investisseurs semblent moins inquiets à la fin de la journée qu'au début, bien que Wall Street évolue dans le rouge et que la situation en Europe n'ait pas connu d'avancées majeures.

Londres termine en hausse de 0,2%, Amsterdam de 0,4%, Bruxelles et Lisbonne de 0,5%, Paris de 0,6%, Francfort de 0,7%. Madrid s'affiche à l'équilibre. Milan finit en repli de 0,2% et Zurich de 0,3%.

'Le fait qu'un cessez-le-feu d'une semaine ait été proclamé dans la bande de Gaza rassure un peu les investisseurs qui étaient inquiets d'une potentielle escalade des tensions entre le Hamas et Israël', indique un trader.

Les marchés ont donc tenté de mettre de côté les mauvaises nouvelles, dont l'abaissement lundi soir de la note de la France de 'Aaa' à 'Aa1' de la part de Moody's, invoquant les faibles perspectives économiques du pays et des perspectives budgétaires incertaines.

'Si l'annonce est importante, nous tenons à relativiser son impact sur les taux d'intérêt payés par la France', indique Barclays Bourse.

'Le timing de cette décision peut sembler surprenant étant donné les chiffres récents du PIB du troisième trimestre meilleurs qu'attendus, ainsi que les réformes fiscales annoncées en réponse au rapport Gallois', souligne pour sa part Tristan Cooper, analyste dette souveraine chez Fidelity Worldwide Investment.

'Quant à Fitch Ratings, la troisième des grandes agences de notation, elle a déjà placé la France sous perspective négative et se prononcera courant 2013 sur l'évolution de la note AAA qu'elle attribue à la France', précise Saxo Banque.

Les investisseurs suivent également la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles et attendent que la tranche d'aide de 31,2 milliards d'euros soit enfin débloquée pour la Grèce.

Au chapitre des données économiques du jour, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont progressé de 3,6% aux Etats-Unis au mois d'octobre, atteignant un rythme de 894.000 unités, annonce mardi le Département du Commerce. Les économistes attendaient en moyenne 840.000 unités le mois dernier.

Les permis de construire ont reculé pour leur part de 2,7% à 866.000 unités en octobre par rapport au mois de septembre.

Par ailleurs, les prix à la production industrielle (PPI) allemande ont augmenté de 1,5% sur un an en octobre, après des progressions en rythme annuel de 1,7% en septembre et de 1,6% en août, selon le bureau fédéral des statistiques.

D'un mois sur l'autre, les prix producteurs sont restés inchangés en octobre, après avoir augmenté de 0,3% le mois précédent et de 0,5% en août.

Sur le front des valeurs, easyJet termine en hausse de 6% à 692 pence, après avoir fait état mardi d'un bénéfice annuel record grâce à la hausse du nombre de passagers et annoncé son intention d'augmenter son dividende.

Crédit Suisse finit en repli de 1,7% à moins de 21,2 francs suisses, suite à l'annonce de

Cercle Finance