BFM Patrimoine

Europe: Bourses partagées entre Moody's et Mario Draghi.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent sans tendance claire, partagées entre une note inquiétante de l'agence Moody's sur l'Union européenne et des propos rassurants tenus lundi par le président de la BCE. Alors que Madrid grimp

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent sans tendance claire, partagées entre une note inquiétante de l'agence Moody's sur l'Union européenne et des propos rassurants tenus lundi par le président de la BCE.

Alors que Madrid grimpe de 0,7% et Milan de 0,6%, Francfort cède 0,2%, Zurich 0,5% et Londres 0,6%. Sur Euronext, Lisbonne prend 0,4% quand Bruxelles et Amsterdam stagnent et que Paris dévisse de 0,4%. Pour rappel, Wall Street est restée fermée lundi.

Moody's a abaissé de 'stable' à 'négative' sa perspective sur la note de crédit 'Aaa' attribuée à l'Union européenne, l'alignant sur celle des principaux contributeurs à son budget, à savoir l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Si l'agence reconnaît que des mesures structurelles ont été mises en place afin d'améliorer le profil de crédit de l'Union européenne, elle ne les juge pas suffisantes pour pouvoir briser le lien existant de sa note avec celles des membres les plus éminents.

Les Bourses des pays du Sud se distinguent toutefois à la hausse, au lendemain de propos de Mario Draghi qui a défendu l'idée que le rachat d'obligations souveraines d'une échéance maximale de trois ans n'enfreindrait pas les règles des traités.

'Il n'est pas certain que la BCE dévoile la totalité de ses intentions ce jeudi et cela avant même que la Cour Constitutionnelle allemande ne se soit prononcée sur la légalité du MES', prévient toutefois un gérant de Barclays Bourse.

Tout à l'heure aux Etats-Unis, les opérateurs prendront connaissance des dépenses de construction pour juillet et surtout de l'indice ISM manufacturier pour août : les analystes s'attendent à un retour au 50 du sans changement, contre 49,8 le mois dernier.

En attendant, l'indice des prix à la production industrielle dans la zone euro a enregistré une hausse de 0,4% en juillet par rapport à juin, entrainé par les prix du secteur de l'énergie (+1,6%) sans lesquels ils ne se seraient accrus que de 0,1%.

Ahold grimpe de 3,9% à 10,2 euros à Amsterdam, après avoir annoncé étudier les options stratégiques concernant sa participation de 60% au capital de l'enseigne scandinave ICA, options parmi lesquelles une introduction en Bourse à Stockholm.

Veolia Environnement caracole en tête du CAC parisien avec un gain de 3,8% à 8,7 euros, après que le patron de la RATP a reconnu son intérêt pour une partie des actifs de Veolia Transdev, lors de la présentation des résultats semestriels tenue lundi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance