BFM Patrimoine

Europe: a conscience des perspectives floues.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les indices boursiers européens ont pâti du manque d'information de la journée, après les derniers jours d'excitation. Les opérateurs attendent désormais d'autres annonces fortes, notamment sur le Vieux-Continent. Madrid e

(CercleFinance.com) - Les indices boursiers européens ont pâti du manque d'information de la journée, après les derniers jours d'excitation. Les opérateurs attendent désormais d'autres annonces fortes, notamment sur le Vieux-Continent.

Madrid et Francfort terminent en recul de 0,2%, Milan de 0,9%, Londres de 0,4% et Zurich de 0,1%. Sur Euronext, Paris s'affiche en repli de 0,8%, Amsterdam de 0,4%, Lisbonne de 0,9%, tandis que Bruxelles grappille 0,1%.

'Après la surenchère de la Fed suite à l'annonce d'injections de nouvelles liquidités, les marchés devraient connaître une accalmie au cours des prochains jours', indique NFinance.

'Actuellement, ils évoluent sur leurs plus hauts niveaux annuels', précisent les spécialistes, ajoutant que 'malgré les annonces euphorisantes des banques centrales, le ralentissement économique mondial demeure une réalité et maintient le flou sur les perspectives à moyen terme'.

Ainsi, pour preuve et contre toute attente, l'indice d'activité manufacturière dans la région de New York s'est enfoncé en terrain négatif, selon la Réserve fédérale locale.

L'indice 'Empire State' de la Fed de New York ressort à -10,4 ce mois-ci, contre -5,9 le mois précédent. Les économistes l'attendaient pourtant en hausse, vers -3 ou -2 points.

Autre motif d'inquiétude, la cacophonie en Europe. 'Les avancées politiques sur le projet d'union bancaire devraient être difficiles car de nombreuses réticences sont apparues ce week-end', indique Saxo Banque. Ainsi, 'le couple franco-allemand a affiché un sérieux désaccord sur le calendrier et les conditions d'aide à accorder à l'Espagne'.

'Alors que la résolution de la crise devra passer par une plus grande union politique de la part des pays européens, les divergences franco-allemandes risquent de retarder ce processus', regrette le professionnel.

Aurel BGC prévient pour sa part que la semaine s'annonce calme, aussi bien en termes d'événements politiques que de publications d'indicateurs économiques.

Aux Etats-Unis, les principales publications concerneront donc le secteur immobilier. 'Ces statistiques seront importantes', indique le bureau d'études. 'En effet, la Fed espère relancer la croissance américaine par des achats de titres hypothécaires notamment', précise-t-il.

'En Europe, le principal indicateur est le ZEW, mardi, et, jeudi, seront dévoilés les indices préliminaires PMI sur le mois de septembre', souligne également Aurel BGC.

Sur le front des valeurs, H&M finit en recul de 1,6% à 243,2 couronnes suédoises, après avoir publié des ventes en baisse de 4% en données comparables pour le mois d'août, tandis que le consensus visait une hausse de 1%.

ThyssenKrupp termine en bas de classement sur le DAX, avec une baisse de 4,7% à 17,6 euros, suite à une dégradation de recommandation de la part d'UBS, passant de 'neutre' à 'vendre', et à l'abaissement de l'objectif de cours à 13,50 euros, contre 14,50 euros précédemment.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance