BFM Patrimoine

Euronext s'empare de Nord Pool, la Bourse scandinave de l'électricité

Euronext en concurrence avec l'opérateur suisse pour le rachat de la Bourse de Madrid

Euronext en concurrence avec l'opérateur suisse pour le rachat de la Bourse de Madrid - AFP

L'opérateur boursier va prendre le contrôle de 66% du capital de Nord Pool pour renforcer ses positions en Scandinavie, quelques mois après avoir acquis la Bourse d'Oslo.

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a annoncé jeudi un accord en vue du rachat de 66% du scandinave Nord Pool, deuxième marché européen pour le négoce de l'électricité, valorisé à 850 millions de couronnes (environ 84 millions d'euros).

Le rachat des deux tiers du capital auprès des gestionnaires de réseaux nordiques et baltes, actuellement actionnaires à 100%, devrait donc conduire Euronext à débourser quelque 55,5 millions d'euros.

Le groupe européen renforce ainsi sa présence en Europe du Nord après avoir soufflé en début d'année la Bourse d'Oslo à son rival américain Nasdaq. En plus du marché norvégien, Euronext chapeaute à ce jour les Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin.

14 pays européens

Créé en 1993 à Oslo, Nord Pool est actif dans le négoce d'électricité dans 14 pays européens, principalement nordiques et baltes mais aussi au Royaume-Uni, en France, en Allemagne ou encore au Benelux.

En 2018, le groupe scandinave a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 40 millions d'euros et 524 TWh ont été négociés sur ses marchés.

Les gestionnaires de réseaux nordiques et baltes conserveront 34% du capital, a précisé Euronext dans un communiqué.

Euronext convoite actuellement aussi la Bourse de Madrid, l'un des derniers opérateurs boursiers indépendants en Europe, objet d'une offre de 2,84 milliards d'euros de la part du suisse Six Group. 

Le 21 novembre, le directeur général de l'opérateur paneuropéen, Stéphane Boujnah, a annoncé avoir présenté un "projet d'offre" au conseil d'administration de BME, qui opère la Bourse de Madrid.

TL, avec l'AFP