BFM Patrimoine

Euronext publie ses résultats du troisième trimestre 2014

BFM Patrimoine

Regulatory News: Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) a annoncé aujourd’hui ses résultats du troisième trimestre 2014. Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec part

Regulatory News:

Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) a annoncé aujourd’hui ses résultats du troisième trimestre 2014.

  • Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec parties liées) augmente de +10,3% sur une base ajustée1 à 112,3 M€ (T3 2013 ajusté : 101,9 M€) ou de +24% sur la base des résultats publiés (T3 2013 publié : 90,6 M€)
  • La politique de stricte maîtrise des coûts est maintenue, les charges opérationnelles trimestrielles hors amortissements diminuant de -8,2% par rapport aux chiffres ajustés1 du 3e trimestre 2013 (+0,6% sur la base des résultats publiés du T3 2013)
  • La marge d’EBITDA ressort à 44,1% au 3e trimestre 2014 ; elle s’établit à 45,4% depuis le 1er janvier
  • La croissance est nourrie par le dynamisme continu des activités de négociation au comptant et des données de marché, la vigueur de l’activité de cotation et les premiers fruits des initiatives engagées
  • L’exécution de la feuille de route stratégique est en bonne voie
  • 30 M€ d’économies opérationnelles déjà réalisées sur une base ajustée – engagement pris de dégager 60 M€ d’économies2 à la clôture du 1er semestre 2015 en rythme annualisé, avec 18 mois d’avance sur le calendrier prévu

« Euronext poursuit l’exécution de sa stratégie ambitieuse de développement. Notre chiffre d’affaires enregistre une croissance vigoureuse, les 60 M€ d’économies opérationnelles sur lesquels nous nous sommes engagés seront réalisés avec 18 mois d’avance sur le calendrier et notre objectif d’EBITDA de 45% est ainsi atteint plus tôt qu’annoncé. Ce solide ensemble de résultats démontre notre capacité à atteindre nos objectifs à moyen terme. Nous restons confiants dans la poursuite du cycle économique et réglementaire à long terme, favorable à la croissance d’Euronext, en dépit de récentes turbulences passagères des marchés. Je me réjouis également d’avoir à mes côtés une équipe de très haut calibre, qui renforcera notre orientation sur l’innovation et l’exécution afin de positionner Euronext comme le premier centre paneuropéen pour les levées de capitaux » a déclaré Dominique Cerutti, Directeur général et Président du Directoire d’Euronext NV.

Performances financières

Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec des parties liées) augmente de +10,3% sur une base ajustée1 à 112,3 M€ (T3 2013 ajusté : 101,9 M€) ou de +24% sur la base des résultats publiés (T3 2013 publié : 90,6 M€) sous l’impulsion d’une activité de cotation soutenue et du solide chiffre d’affaires des activités de négociation au comptant et des données de marché. Ce chiffre d’affaires trimestriel comprend 11,9 M€ au titre du contrat de compensation de dérivés avec notre partenaire LCH.Clearnet, qui est entré en vigueur le 1er avril 2014 (chiffre d’affaires des opérations de compensation ajusté1 au T3 2013 : 11,3 M€).

Les charges opérationnelles hors amortissement du trimestre diminuent de 8,2% sur une base ajustée1 à 68,5 M€ (T3 2013 ajusté : 74,7 M€) ou augmentent de +0,6% sur la base des résultats publiés (T3 2013 publié : 68,1 M€), grâce à une politique très stricte de maîtrise des coûts. Ces charges comprennent 6,8 M€ de frais liés au contrat avec LCH.Clearnet mentionné plus haut (T3 2013 : 6,6 M€ si ce contrat avait été effectif). La marge d’EBITDA enregistre une forte augmentation au 3e trimestre 2014 et s’établit à 44,1% contre respectivement 38,3% sur une base ajustée1 et 38,0% sur une base publiée au 3e trimestre 2013.

Les revenus temporaires générés par ICE et les autres produits enregistrés au 3e trimestre s’élèvent à 10,3 M€, dont 6,4 M€ au titre des services de support informatique fournis au Liffe pour ses marchés dérivés au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le montant des loyers perçus au 3e trimestre dans le cadre de la sous-location de Cannon Bridge House à Londres s’élève à 3,4 M€. Pour mémoire, ces revenus temporaires ne seront plus perçus au-delà de l’exercice 2014.

Les amortissements diminuent de 0,6 M€, passant de 4,7 M€ au 3e trimestre 2013 à 4,1 M€ ce trimestre, l’amortissement de la valeur historique d’UTP s’étant terminé en avril 2014, comme il a été indiqué lors de la publication des résultats du 2e trimestre 2014.

Le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels du 3e trimestre 2014 s’établit à 50,0 M€, en progression de 19,9% par rapport au 3e trimestre 2013 sur une base ajustée1 (+35,2% sur la base des données publiées).

Des frais exceptionnels de 5,7 M€ ont été comptabilisés au 3e trimestre 2014 ; ils se composent essentiellement de frais de restructuration engagés conformément à la stratégie d’Euronext, qui entend gagner en efficacité opérationnelle.

Une reprise sur provision pour situation fiscale incertaine, d’un montant net de de 18,6 M€, principalement lié à la non-déductibilité d’intérêts intragroupe payés, entraîne l’enregistrement d’un produit d’impôt de 6,0 M€ au 3e trimestre 2014 alors qu’une charge de 12,5 M€ avait été comptabilisée au 3e trimestre 2013. Cette reprise sur provision a compensé la charge d’impôt ponctuelle comptabilisée au 1er trimestre 2014 (qui comprenait la décomptabilisation de certains actifs d’impôt différé dans le cadre de la scission). Pour les neuf premiers mois de l’exercice, le taux d’imposition ressort ainsi à 30,5%, en ligne avec le taux d’imposition normalisé de la Société.

Au 30 septembre 2014, la Société disposait de 238 M€ de trésorerie et équivalents hors placements financiers pour une dette totale de 248 M€.

Principaux développements relatifs aux activités

  • Cotation

Au 3e trimestre 2014, les activités de cotation ont généré 13,2 M€ de chiffre d’affaires, en progression de 17,9% par rapport aux 11,2 M€ réalisés sur la même période en 2013.

Le maintien, au 3e trimestre, des bonnes performances enregistrées depuis le début de l’année résulte notamment de l’introduction en bourse de six PME-ETI (contre trois au T3 2013) qui ont levé 1 725 M€ de capitaux au total (contre 46 M€ au T3 2013). Euronext a accueilli la plus grosse opération réalisée depuis le début de l’année en Europe, l’introduction de NN Group, avec 1,54 Md€ de capitaux levés et une capitalisation boursière à la cotation de 7,35 Md€.

Plusieurs émissions obligataires ont également été menées à bien. En septembre, Euronext Paris a admis à la cotation une obligation de 2 MdRMB pour Bank of China et s’est ainsi positionnée comme un marché pour les obligations libellées en renminbi. Le même mois, l’Agence Française de Développement a levé 1 Md€ avec la première obligation climat émise par une agence française, les fonds étant affectés au financement de projets de lutte contre le changement climatique. Il s’agit de la troisième obligation verte de montant important cotée sur Euronext, après celles de GDF Suez et de la région Île de France émises cette année.

  • Négociation

Marchés au comptant

Le 3e trimestre 2014 a été dynamique pour nos marchés au comptant, le chiffre d’affaires progressant de 15,9% par rapport au 3e trimestre 2013. Cette évolution positive résulte à la fois d’une augmentation de +11,1% des opérations en valeur et d’une hausse de la commission moyenne par transaction due au nouveau système de commissions mis en place en février 2014.

Le segment des fonds indiciels (ETF) a été particulièrement vigoureux, marqué par une hausse de 23% des volumes et un montant record de 572 M€ négociés le jour le plus actif de l’année, le 4 septembre 2014.

Le segment des warrants et des certificats a atteint un nouveau plus haut à 40 208 produits actifs au 31 août.

La part de marché d’Euronext dans les actions domestiques pour les neuf mois clos le 30 septembre reste stable à 64,4 %, avec une légère variation au 3e trimestre à 63,4%. Ce 3e trimestre, Euronext est restée la plateforme de négociation la plus liquide sur les titres de l’EuroStoxx50, avec 24,6% de part de marché à ce jour.

Euronext a annoncé qu’elle compte faire évoluer son programme d’apporteurs de liquidité supplémentaires (SLP) au 4e trimestre 2014 afin d’accroître son impact sur sa part de marché et d’aligner ses coûts sur ses avantages.

Marchés dérivés

Le chiffre d’affaires des marchés dérivés augmente de 3% au 3e trimestre 2014 par rapport au 3e trimestre 2013, à 11,3 M€ (T3 2013 : 11 M€). Bien que le nombre global de dérivés négociés soit resté pratiquement stable par rapport au 3e trimestre 2013, le mix produits a eu un impact favorable sur la commission moyenne par lot.

La baisse de 3% des volumes de dérivés sur actions négociés sous l’effet du désendettement structurel et d’une faible volatilité a été largement compensée par une activité soutenue dans les matières premières (+27% par rapport au T3 2013).

La commission moyenne par lot a ainsi augmenté de +3% ce trimestre.

Sur le marché néerlandais des dérivés sur actions, dans le cadre de son programme de renforcement de sa compétitivité sur le segment des investisseurs individuels néerlandais, Euronext a annoncé un ensemble d’initiatives au cours du trimestre : un partenariat avec DEGIRO, le courtier en ligne qui connaît la plus forte croissance en Europe, le rythme d’expansion du marché néerlandais dépassant le reste de l’Europe, dans le domaine des informations fournies aux investisseurs individuels, ainsi qu’une réduction des commissions sur transaction sur des flux clients ciblés à mettre en place au 4e trimestre 2014.

Les travaux se poursuivent sur le développement de notre activité dans les dérivés grâce à l’innovation produits, avec la confirmation du lancement du complexe colza étendu et de contrats à terme sur indice à échéance hebdomadaire en novembre et décembre respectivement.

  • Données de marché et indices

Le chiffre d’affaires trimestriel des données de marché et indices enregistre une forte augmentation au 3e trimestre 2014 par rapport à la même période de 2013 : 24,1 M€ contre 21 M€, soit une progression de 14,8%.

En août, Euronext a annoncé des hausses de prix pour les données de niveau 2 à effet du 1er janvier 2015. Ces augmentations résultent des investissements réalisés dans les systèmes et réseaux afin de réduire la latence de la profondeur des données du carnet d’ordres.

  • Post-négociation

Compensation

Le contrat de compensation de produits dérivés avec LCH.Clearnet est entré en vigueur le 1er avril 2014. Afin de faciliter les comparaisons, Euronext a décidé de présenter des chiffres 2013 ajustés, estimant l’impact qu’aurait eu ce contrat s’il avait été en vigueur à compter du 2e trimestre 2013.

Au 3e trimestre 2014, le chiffre d’affaires des activités de compensation s’élève à 11,9 M€ (T3 2013 ajusté1 : 11,3 M€, ou T3 2013 publié : 0,0 M€). Cette augmentation de 5,3% par rapport au chiffre ajusté du 3e trimestre 2013 résulte de l’impact favorable du mix de produits dérivés, mentionné plus haut.

D’importantes avancées sont accomplies avec LCH.Clearnet, notre partenaire CCP3, en ce qui concerne la mise en œuvre complète de notre contrat de compensation, en vue de soutenir l’innovation produits et d’apporter une productivité maximale du capital aux clients.

Règlement-livraison et conservation

Le chiffre d’affaires trimestriel d’Interbolsa au Portugal reste stable au 3e trimestre 2014, à 5,2 M€ (même montant qu’au 3e trimestre 2013).

  • Solutions de marché et autres activités

Le chiffre d’affaires des solutions de marché diminue au 3e trimestre 2014 par rapport au 3e trimestre 2013 (de 9,7 M€ à 8,4 M€), cette évolution étant attendue au milieu de la période d’adaptation visant à recentrer la stratégie de la technologie commerciale.

Comme il a été expliqué lors de la publication des résultats du 1er semestre de l’exercice 2014, cette évolution est due au remplacement de certaines imputations (revenus connectivité et Colo) par un contrat de niveau de service entré en vigueur le 1er avril 2014.

Des contrats d’accès à la nouvelle plateforme UTP-Hybrid ont été signés avec quatre clients de la région MENA au cours du trimestre ; ces clients disposeront ainsi d’une plateforme économique et performante comprenant les marchés conformes à la charia et offrant des possibilités d’expansion dans les produits dérivés. Cet engagement de dix ans offre un flux de revenus stable à Euronext et une base pour la planification de produits à long terme.

Revenus temporaires générés par ICE et autres produits

Au 3e trimestre, les revenus temporaires générés par ICE s’élèvent à 10,3 M€, ce montant comprenant (i) les services de support informatique fournis au Liffe pour ses marchés dérivés au Royaume-Uni et aux États-Unis et sa migration prévue sur la plateforme d’ICE ; (ii) la facturation de Cannon Bridge House sur la base d’un trimestre complet (elle a commencé le 19 mai 2014) et (iii) les services auxiliaires. Ces chiffres ne doivent pas être comparés au chiffre d’affaires enregistré en 2013 car jusqu’au 1er janvier 2014, les états financiers étaient consolidés et comprenaient la refacturation de coûts partagés selon des accords historiques sur les prix de transfert entre les entités juridiques qui ont été résiliés et remplacés par des contrats de niveau de service pour les services fournis à ICE. Ces contrats de niveau de service prévoient des tarifs séparés pour chaque service rendu, établis conformément aux prix du marché.

Point sur les objectifs d’Euronext à moyen terme

Euronext s’est séparée de NYSE / ICE, a repositionné son offre, s’est attachée à réduire les coûts et a atteint ses objectifs de croissance du chiffre d’affaires. La Société continue de traduire sa vision en croissance du chiffre d’affaires, en menant à bien ses feuilles de route produits et plateformes étroitement ciblées afin de rémunérer ses actionnaires.

Aujourd’hui, les priorités sont de redynamiser nos cœurs de métier en élargissant notre offre aux produits adjacents et en améliorant toujours la transparence, la liquidité, l’innovation et le service client.

Nos efforts sont en particulier axés sur les domaines suivants :

  • Peaufiner les dispositifs de liquidité des marchés au comptant, affiner la qualité des marchés, repositionner radicalement et promouvoir les ETF et les marchés adjacents.
  • Bâtir une offre complète de services paneuropéens dans notre activité de dérivés sur actions.
  • Développer nos activités dans les matières premières sur les segments des graines oléagineuses et des produits laitiers.
  • Mettre en œuvre la totalité des dispositions de notre contrat avec LCH.Clearnet, notre partenaire CCP.

Développer notre chiffre d’affaires en tant que fournisseur de données de marché, grâce à des améliorations technologiques de notre plateforme d’indices et de nos services de diffusion d’informations relatifs aux opérations sur titres.

  • Faire d’EnterNext la première place de marché des PME-ETI.

Nous allons maintenant nous appuyer sur notre vivier de talents et sur les relations étroites que nous avons nouées avec la communauté de nos clients pour réorienter stratégiquement notre profil, développer nos activités et accélérer les innovations produits.

  • Notre première priorité sera de développer notre activité dans les dérivés, aujourd’hui sous-exploitée, grâce à de nouveaux produits dans les options et contrats à terme sur actions cotés et de gré à gré, les produits de volatilité d’indices, les dérivés de matières premières et les ETF.
  • Nous rechercherons en particulier à nous positionner comme un apporteur de solutions aux clients qui mettent en place des changements imposés par la réglementation.
  • Nous nous concentrerons également sur le développement de flux de revenus non liés aux transactions sur le segment des données de marché et indices.

En parallèle, l’adaptation de notre structure de coûts est en bonne marche et la direction d’Euronext est aujourd’hui en mesure de réaliser les 60 M€ d’économies opérationnelles4 sur lesquels elle s’est engagé d’ici à la fin du 1er semestre 2015 en rythme annualisé, avec 18 mois d’avance sur le calendrier.

Conséquence de cetteexpansion du chiffre d’affaires et de la réalisation accélérée des 60 M€ d’économies, nous avons déjà atteint notre objectif de marge d’EBITDA voisine de 45%.

L’équipe de direction continue de travailler sur de nouvelles réductions de coût. Le montant et le calendrier sont à l’étude et seront annoncés en temps voulu, avec un objectif révisé de marge d’EBITDA. Nous n’anticipons pas de modification importante du montant prévisionnel de 90 M€ de charges de restructuration pour générer ce surplus d’économies.

Principaux développements relatifs à la Société

  • Gouvernance d’entreprise

Le Conseil de surveillance et les comités seront au complet avant la fin de l’exercice :

  • Les trois membres du Conseil de surveillance représentant ICE ont démissionné après l’introduction en bourse d’Euronext le 20 juin 2014, tandis que trois membres du Conseil de surveillance représentant les actionnaires de référence seront nommés sous réserve des autorisations réglementaires et de l’Assemblée générale extraordinaire, qui sera convoquée avant la fin de 2014.
  • Les Comités du Conseil de surveillance seront restructurés.
  • Dialogue autour des exigences de fonds propres

Un dialogue très constructif a été engagé avec le ministre des Finances néerlandais. Euronext N.V. et Euronext Amsterdam N.V. ont déposé une « communication des griefs » visant certains éléments de l’agrément d’entreprise de marché que le ministre des Finances néerlandais a délivré peu après l’introduction en bourse. Le dialogue se concentre sur les exigences prudentielles fixées au niveau d’Euronext N.V. Une audition orale a eu lieu le 6 octobre 2014 au ministère des Finances. Euronext attend la décision du ministre, néanmoins, aucune réponse ne peut encore être apportée à cette étape de la procédure concernant cette décision finale

Mesures financières non IFRS

Afin de faciliter les comparaisons, la Société présente des mesures non IFRS et non auditées :

  • Charges opérationnelles hors amortissements,
  • EBITDA, marge d’EBITDA.

Ces mesures sont définies comme suit :

  • Les charges opérationnelles hors amortissements sont égales à la somme des salaires et avantages au personnel et des autres charges opérationnelles,
  • L’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et amortissements,
  • La marge d’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et amortissements divisé par le chiffre d’affaires

Les mesures non IFRS ne doivent pas être considérées séparément ni comme un substitut aux mesures IFRS comparables ; elles ne doivent être lues que conjointement avec les états financiers consolidés.

Chiffre d’affaires et charges de compensation du 3e trimestre ajustés

Afin de faciliter les comparaisons, le tableau suivant indique, pour le trimestre clos le 30 septembre 2013, la variation du chiffre d’affaires, des charges de l’activité de compensation, du chiffre d’affaires réalisé auprès de tiers, des charges opérationnelles hors amortissement et du résultat opérationnel avant éléments exceptionnels qui aurait résulté du nouveau contrat de compensation des produits dérivés avec LCH.Clearnet. Ces éléments reposent sur nos estimations du montant de chiffre d’affaires que nous aurions perçu et des charges que nous aurions acquittées en vertu du contrat de compensation de produits dérivés, sur la base du volume de négociation effectif enregistré sur les périodes présentées et en supposant que le contrat de compensation de produits dérivés était en vigueur au 3e trimestre 2013.

Rapprochement avec le compte de résultat aux normes IFRS

Le rapprochement des mesures non IFRS et des mesures ajustées avec le compte de résultat IFRS pour le 3e trimestre 2013 sur une base autonome est présenté ci-dessous :

M€ T3 2014

T3 2013
publié

Ajustement

T3 2013
ajusté

Var. vs
publié

Var. vs
ajusté

Chiffre d’affaires hors opérations avec des parties liées 112,3 90,6 11,3 101,9 24,0% 10,3% dont compensation 11,9 11,3 11,3 Revenus temporaires générés par ICE et autres produits 10,3 19,2 19,2 Total des produits 122,6 109,8 11,3 121,1 11,7% 1,3% Charges opérationnelles hors amortissements 68,5 68,1 6,6 74,7 0,6% -8,2% dont compensation 6,8 6,6 6,6 EBITDA 54,1 41,7 4,7 46,4 29,8% 16,7% Marge d’EBITDA 44,1% 38,0% 38,3% Amortissements 4,2 4,7 4,7 Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels 50,0 37,0 4,7 41,7 35,2% 19,9%

Activité sur les marchés au comptant

Tableaux financiers non inclus]

Activité sur les marchés dérivés

Tableaux financiers non inclus]

Résultat opérationnel publié, résultats trimestriels

Tableaux financiers non inclus]

Compte de résultat consolidé intermédiaire condensé

Tableaux financiers non inclus]

État du résultat global consolidé intermédiaire condensé

Tableaux financiers non inclus]

Bilan consolidé intermédiaire condensé

Tableaux financiers non inclus]

Tableau des flux de trésorerie consolidés intermédiaires condensés

Tableaux financiers non inclus]

Ce communiqué de presse est disponible en anglais, français, néerlandais et portugais ; toutefois la version anglaise prévaut.

Le rapport peut être consulté sur le site : www.euronext.com/investors

Calendrier financier

Résultats de l’exercice 2014 25 février 2015 Résultats du T1 2015 7 mai 2015

À propos d’Euronext

Euronext est le principal opérateur de la zone Euro avec plus de 1 300 émetteurs représentant une capitalisation boursière totale de 2 600 milliards d’euros, dont plus de 20 valeurs phares composant l’indice de référence EURO STOXX 50® et une clientèle nationale et internationale solide et diversifiée

Euronext gère des marchés au comptant et dérivés réglementés et transparents. Son offre recouvre des produits variés tels que les actions, les ETF (Exchange Traded Funds), les warrants et certificats, les obligations, les dérivés sur actions, les dérivés sur matières premières et les indices. Euronext met également à profit son expertise en fournissant des solutions technologiques et des services administrés à des tiers. Euronext comprend ses marchés réglementés, Alternext, son Marché libre ; et dispose d’EnterNext, sa filiale dédiée au financement des PME-ETI par les marchés de capitaux.

Avertissement

Ce communiqué de presse est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement. Bien que tout le soin nécessaire ait été apporté à sa rédaction, il est fourni « en l’état », sans aucune garantie de sorte qu’Euronext ne peut être tenue responsable de l’utilisation directe ou indirecte des informations y contenues. Aucune information contenue ou à laquelle il est fait référence dans ce communiqué de presse ne peut être considérée comme créatrice de droits ou d’obligations à la charge d’Euronext. La création de droits et d’obligations afférents à des instruments financiers qui sont négociés sur les marchés organisés par les filiales d’Euronext ne peut résulter que des seules règles de l’opérateur de marché concerné. Tous les droits de propriété et intérêts dans ou liés au présent communiqué sont la propriété entière et exclusive d’Euronext.

Les informations contenues dans le présent communiqué de presse ne valent qu’au jour de sa publication. Euronext désigne Euronext N.V. et ses affiliés. Pour toute information concernant les marques et droits de propriété intellectuelle d’Euronext, merci de vous référer au site Internet suivant https://www.euronext.com/terms-use https ://www.euronext.com/terms-use.

© 2014, Euronext N.V. – Tous droits réservés.

1 Pour les trois mois clos le 30 septembre 2013, le chiffre d’affaires réalisé avec des parties non liées et les charges opérationnelles sont également indiqués après ajustement au titre du nouveau contrat de compensation des produits dérivés avec LCH.Clearnet. Le montant de ces éléments repose sur nos estimations du chiffre d’affaires que nous aurions perçu et des charges que nous aurions acquittées en vertu du contrat de compensation de produits dérivés, sur la base du volume de négociation effectif enregistré sur les périodes présentées et en supposant que le contrat de compensation de produits dérivés ait été en vigueur le 1er avril 2013. Voir aussi le paragraphe sur ce sujet et le rapprochement établi pages 6 et 7.
2 Optimisation et économies opérationnelles avant impôt.
3 Central Counterparty Clearing House : Chambre de compensation.
4 Optimisation et économies opérationnelles avant impôt.

Media
Caroline Nico +33 1 49 27 10 74
cnico@euronext.com
ou
Analystes & investisseurs
Stéphanie Bia +33 1 49 27 12 68
sbia@euronext.com

Business Wire