BFM Patrimoine

 Épargne: l'assurance-vie plus forte que le Livret A

Alors que le Livret A est plus que jamais boudé des épargnants, l'assurance-vie confirme sa bonne tenue.

Alors que le Livret A est plus que jamais boudé des épargnants, l'assurance-vie confirme sa bonne tenue. - MYCHELE DANIAU - AFP

Alors que le Livret A est plus que jamais boudé par les épargnants, l'assurance-vie confirme sa bonne forme.

L'assurance-vie reste cette année le placement préféré des Français. En effet, la collecte nette demeure positive en octobre 2015, à +1,6 milliard d'euros selon les chiffres publiés mercredi par l'Association française de l'assurance (AFA). Depuis le début de l'année, celle-ci s'établit à 19,9 milliards d'euros, dont 11,1 milliards rien que pour les supports en unités de compte – souscrits pour une partie en euros, pour l'autre en actions.

D'après les assureurs, le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances en cumul depuis le début de l’année est de 111,1 milliards d'euros (contre 107,1 milliards d'euros sur la même période en 2014), selon l'AFA. Sur la même période, les prestations versées par les sociétés d'assurances aux assurés s'élèvent à 91,2 milliards d'euros (87,3 milliards d'euros sur les dix premiers mois de 2014).

Le Livret A déserté

Enfin, l’encours des contrats d’assurance-vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s’élève à 1.581,2 milliards d’euros à fin octobre 2015.

Une bonne tenue qui tranche avec le Livret A, déserté par les Français depuis l'année dernière, et qui affiche quant à lui une décollecte nette de 8,5 milliards d'euros sur les dix premiers mois de l'année.

L'an passé à la même date, ce placement était déjà dans le rouge, laissant déjà voir un trou de plus de 6 milliards d'euros. L'abaissement de son taux de rémunération à 0,75% en août dernier, indexé sur le niveau d'inflation, n'avait certes pas arrangé les choses.

Léo Monégier