BFM Patrimoine

ENTRETIEN: Faiveley optimiste sur la croissance, prudent sur les marges - Barel

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--L'équipementier ferroviaire Faiveley Transport (LEY.FR) prévoit que la montée en puissance de nombreux programmes continue d'alimenter sa croissance en 2014-2015, mais juge prématuré de quantifier l'impact potentiel sur ses m

PARIS (Dow Jones)--L'équipementier ferroviaire Faiveley Transport (LEY.FR) prévoit que la montée en puissance de nombreux programmes continue d'alimenter sa croissance en 2014-2015, mais juge prématuré de quantifier l'impact potentiel sur ses marges du coût associé au lancement de ces nouvelles plates-formes.

L'exercice 2014-2015, que le fabricant de portes palières, de freins et de systèmes de climatisation entamera en avril prochain, "sera un nouvel exercice de croissance pour Faiveley, grâce notamment à la montée en puissance du marché chinois, et à celle de nouvelles plates-formes", a déclaré Thierry Barel, le président de son directoire, lors d'un entretien accordé à Dow Jones Newswires.

Des coûts plus élevés au lancement des nouveaux programmes

Faiveley a confirmé la semaine dernière l'objectif d'une croissance organique de 0% à 3% sur l'exercice en cours, qui s'achèvera en mars 2014. Le groupe industriel a cependant prévenu que la livraison de nouveaux projets entraînerait "une légère baisse" de sa marge opérationnelle cette année, en raison notamment du coût lié aux premières livraisons de grands projets en Europe, là où il anticipait auparavant une "légère amélioration de sa rentabilité".

Au premier semestre, dont les résultats ont été publiés la semaine dernière, la marge opérationnelle de Faiveley s'est ainsi contractée à 10,1% du chiffre d'affaires, contre 11,1% un an plus tôt, en raison justement de la part plus importante des livraisons de nouveaux projets. Historiquement, la marge opérationnelle normative de l'industriel se situe plutôt autour de 13%.

"Les coûts d'ingénierie sont supportés sur la première commande ferme d'une plateforme, ce qui en réduit mécaniquement la marge par rapport aux options suivantes", a expliqué Thierry Barel, qui a repris les commandes du groupe familial début 2011, après y être entré en 2009. "Notre carnet de commandes est composé à plus de 35% de nouvelles plates-formes, qui peuvent ultérieurement donner lieu à l'exercice d'options", a souligné le dirigeant.

Un carnet de commandes porteur de croissance

Lors de la publication de ses résultats semestriels, Faiveley a fait état d'un carnet de commandes proche de ses plus hauts à 1,66 milliard d'euros. En comparaison, l'équipementier a dégagé en 2012-2013 un chiffre d'affaires de 988 millions. Une partie de ces commandes doivent encore se traduire en chiffre d'affaires en raison du délai entre leur enregistrement et leur livraison.

"Il se passe généralement de 3 à 4 ans entre le moment où la commande d'une nouvelle plateforme est passée et la livraison de la première série. Par exemple, les livraisons en série des trains régionaux français Régiolis, dont la commande remonte à 2009, commencera seulement en 2014. Ce programme va maintenant monter en puissance", a souligné Thierry Barel.

Le temps de l'industrie et celui de la Bourse

Le dirigeant estime ainsi que "le marché ferroviaire doit être envisagé par les investisseurs dans une perspective de moyen à terme. Rétrospectivement, le chiffre d'affaires de Faiveley a été multiplié par quatre en 10 ans". Malgré un recul de 25% depuis la mi-2011, la valeur de l'action Faiveley a été multipliée par 5,8 ces dix dernières années. La vision à long terme du groupe est notamment soutenu par son actionnariat familial. La famille Faiveley, qui a fondé le groupe en 1919, détient encore 52,6% de son capital et 67,1% de ses droits de vote.

Faiveley détaillera ses perspectives pour l'exercice 2014-2015 lors de la publication de ses résultats 2013-2014, le 30 mai 2014.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

December 06, 2013 11:16 ET (16:16 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-