BFM Patrimoine

ENTRETIEN: Crédit Agricole se développe sur le marché obligataire en Asie - WSJ

BFM Patrimoine

HONG KONG (Dow Jones)--Crédit Agricole SA (ACA.FR) veut se développer sur le marché des émissions obligataires asiatiques et a, pour ce faire, transféré certains de ses dirigeants sur le continent, a expliqué jeudi à Dow Jones Newswires Bruce

HONG KONG (Dow Jones)--Crédit Agricole SA (ACA.FR) veut se développer sur le marché des émissions obligataires asiatiques et a, pour ce faire, transféré certains de ses dirigeants sur le continent, a expliqué jeudi à Dow Jones Newswires Bruce Cairnduff, le directeur de la division marchés de capitaux en Asie pour la banque verte.

La décision de la troisième plus grande banque cotée de France intervient sur fond de hausse record des émissions obligataires cette année en Asia: 167,50 milliards de dollars de dette ont été émis via 538 opérations à ce jour en Asie hors Japon, contre 157,96 milliards de dollars via 508 émissions l'an passé, selon des données Dealogic, avec une demande particulièrement forte pour la dette libellée en devises locales.

Décidée à être présente sur ce marché, la banque a transféré huit de ses banquiers spécialisés dans les émissions obligataires de son siège parisien et de ses bureaux londoniens à Hong Kong ces six derniers mois, a indiqué Bruce Cairnduff, ajoutant que l'objectif de Crédit Agricole est notamment de se développer dans les montages financiers, la syndication et le trading.

La mutation des banquiers vers l'Asie ne signifie en revanche pas que Crédit Agricole a l'intention de réduire ses activités en Europe ou aux Etats-Unis ni que le nombre de salariés en Asie devrait augmenter au-delà de son niveau actuel, a prévenu Bruce Cairnduff.

Crédit Agricole estime simplement "qu'une croissance importante est à venir en Asie, sur le marché obligataire et de manière plus générale, au moins pour les trois prochaines années", a expliqué le dirigeant.

Parmi les opérations auxquelles Crédit Agricole a participé récemmment, Bruce Cairnduff a cité l'émission obligataire de 499 millions de dollars de la banque sud-coréenne Nonghyup Bank, pour laquelle Crédit Agricole était l'un des cinq chefs de file, ainsi que l'émission de 825 millions de dollars de Studio City, une filiale de Melco Crown Entertainment, pour laquelle Crédit Agricole était l'un des co-teneurs de livres.

"Nous anticipons de nouveaux mandats d'ici à la fin novembre, de la part de clients en Corée, à Hong Kong ou en Chine", a ajouté Bruce Cairnduff. "Nous attendons également une hausse du revenu généré par cette partie du monde", a-t-il conclu.

-Fiona Law, The Wall Street Journal

(Version française Marion Issard)

(END) Dow Jones Newswires

November 15, 2012 05:02 ET (10:02 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-