BFM Patrimoine

Entrée en Bourse de Facebook, le spectre de la bulle Internet

BFM Patrimoine

La mise sur le marché de Facebook, est l’une des plus importantes introductions en bourse pour une entreprise Internet. Un évènement qui fait ressurgir le spectre de l’explosion de la bulle Internet.

L'action du champion des réseaux sociaux Facebook a annulé ses gains et est revenue à son prix initial de 38 dollars ce vendredi, dans ses premiers échanges sur le marché électronique Nasdaq à New York. Elle est ainsi passée de plus de 12% à 0% en moins de vingt minutes.

100 milliards de dollars

100 milliards de dollars, c’est la valorisation de Facebook après son introduction. A titre de comparaison en 2004, celle de Google a atteint près de 22 milliards de dollars. Une estimation que certains jugent déjà démesurée. 100 milliard de dollars c’est 100 fois les bénéfices du réseau social et plus de 28 fois son chiffre d’affaires. Outre le fait que les 900 millions d’utilisateurs actifs de Facebook ne sont que du flux, sa croissance s’est tassée sur les trois premiers mois de l’année. Son chiffre d’affaires a reculé de plus de 6% par rapport au trimestre précédent.

Bulle

Aujourd’hui, 82% de ses revenus ne proviennent que de simples bandeaux publicitaires. Pour certains, l’avenir de Facebook reste donc à inventer si le groupe veut démultiplier ses sources de revenus. Le verdict devrait tomber dans six à neuf mois, c’est le temps qu’il faut pour savoir s’il y a bulle ou pas. En attendant, cette introduction va permettre de rémunérer les actionnaires historiques, une dizaine de salariés de Facebook vont devenir millionnaires, en vendant une partie de leurs actions. En revanche, ni la directrice des opérations ni le directeur financier ne céderont de titres. Un signe qui se veut comme la marque de confiance en l’avenir du réseau social.