BFM Patrimoine

Enel et ArcelorMittal se retirent du projet Nuclearelectrica en Roumanie

BFM Patrimoine

BUCAREST (Dow Jones)--Le groupe italien de services collectifs Enel (ENEL.MI) et le premier groupe mondial d'acier ArcelorMittal (MT.AE) vendent la totalité de leurs participations dans le projet roumain de développement de la centrale nucléaire d

BUCAREST (Dow Jones)--Le groupe italien de services collectifs Enel (ENEL.MI) et le premier groupe mondial d'acier ArcelorMittal (MT.AE) vendent la totalité de leurs participations dans le projet roumain de développement de la centrale nucléaire de Cernavoda, laissant le groupe public roumain Nuclearelectrica seul actionnaire du projet, a indiqué lundi l'agence de presse Mediafax.

Nuclearelectrica a annoncé lundi qu'il poursuivrait le projet EnergoNuclear et qu'il avait entamé des négociations pour s'associer à un actionnaire majoritaire.

Enel et ArcelorMittal détiennent respectivement 9,15% et 6,2% d'EnergoNuclear. Nuclearelectrica est légalement tenu de racheter ces participations, à 80% de leur valeur nominale, dans les 30 jours suivant la réception de l'avis de retrait des investisseurs.

Quatre autres investisseurs se sont déjà retirés de ce projet de 6 milliards d'euros visant à construire deux nouveaux réacteurs à Cernavoda, citant des incertitudes économiques et de marché.

L'Etat roumain prévoit à terme de ramener sa propre participation dans EnergoNuclear à environ 40%, et recherche de nouveaux investisseurs, éventuellement chinois.

Cernavoda exploite actuellement deux réacteurs de 700 mégawatts, qui fournissent environ 18% de l'électricité du pays. Les deux nouveaux réacteurs, qui devaient initialement entrer en service en 2010, devraient doubler la capacité de la centrale.

(END) Dow Jones Newswires

December 23, 2013 06:49 ET (11:49 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-