BFM Patrimoine

EADS se lance dans la bataille pour un contrat d'hélicoptères aux USA

BFM Patrimoine

WASHINGTON (Dow Jones)--Après l'échec de ses négociations en vue d'une fusion avec BAE Systems (BA.LN), EADS (EAD.FR) se bat sur un nouveau front. Le groupe, qui veut accroître ses activités dans le secteur de la défense aux Etats-Unis, s'attac

WASHINGTON (Dow Jones)--Après l'échec de ses négociations en vue d'une fusion avec BAE Systems (BA.LN), EADS (EAD.FR) se bat sur un nouveau front. Le groupe, qui veut accroître ses activités dans le secteur de la défense aux Etats-Unis, s'attache à promouvoir un programme lucratif de remplacement des hélicoptères d'attaque légers de l'armée américaine.

EADS Amérique du Nord essaie d'obtenir que l'armée appuie son projet de construire des centaines d'hélicoptères pour remplacer la flotte vieillissante des Etats-Unis, qui date de la guerre du Vietnam.

"Il est l'heure d'entrer dans la bataille", a déclaré David Haines, l'un des vice-présidents d'EADS Amérique du Nord chargé du programme de développement des hélicoptères du groupe.

EADS Amérique du Nord n'est que l'une des entreprises qui s'efforcent de se mettre en première ligne et d'obtenir l'aval des Etats-Unis pour remplacer la flotte d'hélicoptères OH-58 Kiowa Warrior, au cas où l'armée américaine prendrait cette décision.

L'armée a encouragé les groupes de défense à présenter des solutions réalistes et rentables. Ce projet pourrait devenir un important pilier de l'activité d'EADS Amérique du Nord.

L'obtention d'un contrat auprès de l'armée pour des hélicoptères n'améliorerait toutefois pas sensiblement la position d'EADS sur le marché militaire américain, estime Steven Grundman, un spécialiste de la défense et de l'aéronautique du cabinet de conseil Grundman Advisory.

"C'est une très bonne stratégie commerciale", explique-t-il. "Mais je pense qu'ils devront trouver une autre cible d'acquisition majeure s'ils veulent transformer leur présence dans le secteur américain de la défense".

Sean O'Keefe, président-directeur général d'EADS Amérique du Nord, a indiqué que le groupe avait investi dans ce programme des dizaines de millions de dollars au cours des trois dernières années, dans l'espoir d'obtenir un contrat avec l'armée américaine qui pourrait atteindre 2,5 milliards à 6,5 milliards de dollars. Jeudi, Sean O'Keefe et David Haines ont assuré que les récentes démonstrations de vols réalisées par EADS pour l'armée avaient été couronnées de succès.

-Dion Nissenbaum, The Wall Street Journal

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

October 19, 2012 06:10 ET (10:10 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-