BFM Patrimoine

Du pétrole atteint une plage des îles Chandeleur, en Louisiane

PROGRESSION DE LA MARÉE NOIRE

PROGRESSION DE LA MARÉE NOIRE - -

MIAMI - Du pétrole a pour la première fois atteint une plage de l'île de Freemason, dans le petit archipel des îles Chandeleur, au large de la côte...

par Matthew Bigg

VENICE, Louisiane (Reuters) - Du pétrole a pour la première fois atteint une plage de l'île de Freemason, dans le petit archipel des îles Chandeleur, au large de la côte sud-est de la Louisiane, annoncent les autorités américaines.

Le delta du Mississippi et les côtes de la Louisiane, de l'Alabama, du Mississippi et de la Floride, sont menacés par la marée noire. La nappe mesure plus de 200 km sur 110.

La compagnie britannique BP, propriétaire de la plate-forme qui a sombré le 22 avril à une soixantaine de kilomètres des côtes de Louisiane, a réussi à colmater l'une des trois fuites mais le brut qui s'échappe du puits accidenté s'écoule toujours au rythme de quelque 5.000 barils par jour, soit environ 800.000 litres.

"Des équipes ont confirmé la présence de pétrole sur la plage, à l'extrémité sud des îles Chandeleur, sur l'île de Freemason", a déclaré à Reuters Connie Terrell, de la garde-côte.

"C'est la première confirmation de la présence de pétrole sur la côte reçue par le commandement unifié (de la lutte anti-pollution)", a-t-elle ajouté.

"C'est une flaque, il n'y a pas de trace de pétrole lourd", a précisé Connie Terrell.

IMPACT SUR L'INDUSTRIE

Le groupe BP s'apprêtait jeudi à faire descendre à l'aide d'un câble un couvercle de confinement d'une centaine de tonnes qui sera placé par des robots sous-marins sur la plus large des deux fuites restantes. Il faudra environ deux jours pour le poser au fond de la mer, à 1.500 mètres de profondeur.

En forme d'entonnoir, le dôme en acier, qui mesure 12 mètres de haut et quatre mètres de large, sera relié par un tuyau à un navire de forage en surface capable de traiter 15.000 barils par jour, qui séparera l'eau des hydrocarbures et stockera le brut dans un navire attenant.

La compagnie souligne cependant que ce dispositif, qui devrait être en mesure de fonctionner lundi, n'a encore jamais été testé à une telle profondeur et qu'il n'existe aucune garantie de succès.

Plusieurs jours de beau temps ont permis aux équipes de nettoyage de lutter contre la marée noire en plaçant des bouées flottantes ou en utilisant des produits dispersants sur la nappe. La météo clémente a également permis de procéder à des incendies "contrôlés" du pétrole mercredi. Un peu moins de 3.000 litres de brut ont pu ainsi être brûlés.

Un responsable de BP a estimé jeudi que la marée noire, qui pourrait être la pire de l'histoire des Etats-Unis, plus grave encore que celle de l'Exxon Valdez en 1989 en Alaska, changerait certainement "pour toujours" l'industrie pétrolière en mer.

"Il ne fait aucun doute que cet événement changera pour toujours l'industrie offshore à travers le monde", a déclaré Robert Dudley, vice-président exécutif de BP pour les Amériques et l'Asie.

Plusieurs projets d'exploration offshore ont été annulés depuis l'accident de la plate-forme Deepwater Horizon.

Avec Pascal Fletcher à Miami, Scott Malone à Boston, Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Pascal Liétout