BFM Patrimoine

Deutsche Telekom: de lourdes dépréciations ont pesé en 2012.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Deutsche Telekom se retrouve en queue de peloton sur le DAX, perdant 1,1% à 8,1 euros, avec des résultats annuels marqués par des bénéfices en repli. En données non ajustées, le groupe allemand a essuyé une perte nette d

(CercleFinance.com) - Deutsche Telekom se retrouve en queue de peloton sur le DAX, perdant 1,1% à 8,1 euros, avec des résultats annuels marqués par des bénéfices en repli.

En données non ajustées, le groupe allemand a essuyé une perte nette de 5,3 milliards d'euros, sous l'effet de lourdes dépréciations de survaleur sur sa filiale T-Mobile USA qu'il doit faire fusionner avec l'Américain MetroPCS.

Le résultat net ajusté atteint pour sa part 2,5 milliards d'euros, en repli de 11,3% par rapport à l'année précédente.

L'EBITDA ajusté s'élève quant à lui à 18 milliards d'euros, en baisse de 3,8%, comme prévu par Deutsche Telekom. La marge recule de 0,9 point à 30,9%.

Le groupe dévoile un free cash-flow de 6,2 milliards d'euros pour l'exercice, contre six milliards anticipés. Il maintient son dividende à 70 centimes d'euro.

Les revenus de Deutsche Telekom sont restés quasi stables, à 58,2 milliards d'euros. Ils s'affichent en repli de 2,7% en organique.

Pour 2013, Deutsche Telekom table sur un free cash-flow d'environ cinq milliards d'euros et sur un EBITDA ajusté de quelque 17,4 milliards d'euros. En cas de finalisation de l'opération de fusion aux Etats-Unis, l'EBITDA ajusté pourrait atteindre 18,4 milliards d'euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance