BFM Patrimoine

DÉBUT DE LA CAMPAGNE DE LANCEMENT DU SATELLITE SES-6 AU COSMODROME DE BAÏKONOUR

BFM Patrimoine

Le satellite couvrira l'Amérique du Nord et du Sud, l'Europe et l'océan Atlantique SES S.A. (NYSE Paris:SESG) (LuxX:SESG) annonce que le satellite SES-6 est bien arrivé au Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. L

Le satellite couvrira l'Amérique du Nord et du Sud, l'Europe et l'océan Atlantique

SES S.A. (NYSE Paris:SESG) (LuxX:SESG) annonce que le satellite SES-6 est bien arrivé au Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. L'engin spatial est à présent préparé pour son lancement à bord d'une fusée ILS Proton Breeze M dont le décollage est prévu le 3 juin 2013 à 15h18, heure locale (soit 11h18 heure de Paris).

Le satellite SES-6 a été construit par EADS Astrium à Toulouse, en France, sur la base de la plateforme Eurostar E3000, d'une grande fiabilité. Le satellite est équipé de 43 répéteurs en bande C et de 48 répéteurs en bande Ku (équivalent à 36 MHz). Il permettra de fournir la nouvelle génération de services de diffusion, y compris la diffusion de vidéo HD et les services mobiles, depuis sa position 40,5° Ouest en orbite géostationnaire, couvrant l'Amérique du Nord, l'Amérique Latine, l'Europe et l'océan Atlantique.

Martin Halliwell, Directeur technologique de SES, a déclaré : « SES-6 remplacera le satellite NSS-806 en position 40,5° Ouest ; il assurera une extension considérable des capacités sur un créneau stratégique, au-dessus des Amériques. La charge utile élargie en bande Ku du satellite peut prendre en charge les plateformes DTH, les services VSAT et les programmes d'inclusion numérique gouvernementaux dans toute l'Amérique Latine. Sa charge utile en bande C augmentera les capacités disponibles pour permettre la diffusion d'encore plus de chaînes sur une position cruciale pour l'alimentation de réseaux câblés. Nous remercions Astrium pour la fourniture de l'engin spatial et nous nous réjouissons déjà d'une campagne de lancement réussie avec ILS Proton. »

SES-6 aura une masse au lancement de 6,100 kg, une envergure de 40 m après le déploiement de ses panneaux solaires en orbite, et une puissance de 13 kW à la fin de ses 15 ans de vie utile nominale.

SES-6 sera le sixième satellite Eurostar de la flotte SES ; il fera suite au lancement réussi du satellite ASTRA 2F en septembre 2012. Trois autres Eurostar E3000s sont en phase finale d'intégration et d'essai pour SES dans les installations d'Astrium.

Suivez-nous sur :

Twitter : https://twitter.com/SES_Satellites

Facebook : https://www.facebook.com/SES.YourSatelliteCompany

YouTube : http://www.youtube.com/SESVideoChannel

Blog : http://en.ses.com/4243715/blog

Vous trouverez des photos et des vidéos sur le site : http://www.ses.com/4245221/library

À propos de SES

SES est l'un des premiers exploitants de satellites du monde et possède une flotte de 52 satellites géostationnaires. L'entreprise fournit des services de communication par satellite aux télédiffuseurs, aux fournisseurs de contenus et aux prestataires de services Internet, aux opérateurs de réseaux fixes et mobiles, ainsi qu'aux entreprises et organisations gouvernementales du monde entier.

SES se fait fort d'établir des relations commerciales durables, d'offrir une qualité de service et un niveau d'excellence exemplaires dans l'industrie de la télédiffusion. Issues d'horizons culturels divers, les équipes régionales de SES sont présentes partout dans le monde et travaillent en étroite collaboration avec les clients afin de satisfaire au mieux leurs besoins précis en matière de services et de largeur de bande satellitaires.

SES (NYSE Paris:SESG) (LuxX:SESG) détient des participations dans Ciel au Canada et QuetzSat au Mexique, ainsi qu'une participation stratégique dans O3b Networks, une entreprise d'infrastructure satellite en phase de démarrage. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur : www.ses.com.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

SES
Yves Feltes Relations avec les médias Tél. +352 710 725 311 Yves.Feltes@ses.com

Business Wire