BFM Patrimoine

Dans un climat agité, la Bourse de Paris termine en forte baisse

Le CAC 40 a terminé sur une baisse de 2,76%.

Le CAC 40 a terminé sur une baisse de 2,76%. - Eric Piermont - AFP

Une succession de nouvelles inquiétantes a fait chuter le CAC 40 de 2,76% ce lundi. La victoire des indépendantistes en Catalogne y a notamment contribué.

La Bourse de Paris a de nouveau sombré dans un climat anxiogène ce lundi et a logiquement clôturé sur une baisse de 2,76%. L'indice CAC 40 a perdu 123,61 points à 4.357,05, dans un volume d'échanges étoffé de 3,9 milliards d'euros. 

La cote parisienne a flanché dès l'ouverture, la victoire des indépendantistes en Catalogne exacerbant la fébrilité d'un marché toujours fragile depuis les fortes turbulences de l'été.

Et la descente n'a eu de cesse de s'accentuer au fil de la journée, aucune bonne nouvelle ne venant rééquilibrer les choses. La mauvaise trajectoire de Wall Street vendredi et lundi, les suites du scandale Volkswagen, une déception sur un indicateur américain ou encore une chute du géant suisse des matières premières Glencore à Londres, révélatrice des difficultés du secteur minier, se sont inscrits sans cette mauvaise spirale .

Le secteur automobile toujours en souffrance

Du côté des indicateurs du jour concentrés outre-Atlantique, l'inflation est de nouveau restée modeste en août sur fond de faibles prix de l'énergie, tandis que les dépenses des ménages ont augmenté légèrement plus que leurs revenus sur le même mois. La déception est venue des chiffres des promesses de ventes de logements qui ont surpris les analystes en essuyant un net recul en août.

Sur le tableau des valeurs, tout le CAC 40 a fini dans le rouge. Le secteur automobile a logiquement continué à souffrir : Peugeot a perdu 5,23% à 12,41 euros, Renault 4,66% à 62,18 euros, tout comme Valeo (-2,54% à 115,00 euros) ou Faurecia (-5,11% à 26,38 euros).

De son côté, ArcelorMittal a plongé (-8,26% à 4,62 euros) nettement affecté par les déboires de Glencore à la Bourse de Londres, avec une chute de plus de 30% de l'action du géant des matières premières. Ce dernier a d'ailleurs atteint son plus bas historique.

>> Retrouvez tous les cours en temps réel sur TradingSat.com

Y.D. avec AFP