BFM Patrimoine

Crédit Agricole SA: perte trimestrielle de 2,8 milliards d'euros après la vente d'Emporiki

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Crédit Agricole SA (ACA.FR) a annoncé vendredi que la cession de sa filiale grecque Emporiki (TEMP.AT) a eu un impact négatif de 1,95 milliard d'euros sur son résultat net du troisième trimestre 2012, plombant lourdement ses c

PARIS (Dow Jones)--Crédit Agricole SA (ACA.FR) a annoncé vendredi que la cession de sa filiale grecque Emporiki (TEMP.AT) a eu un impact négatif de 1,95 milliard d'euros sur son résultat net du troisième trimestre 2012, plombant lourdement ses comptes sur la période. La banque a également passé une dépréciation d'écart d'acquisition sur le crédit à la consommation de 572 millions d'euros.

Au total, Crédit Agricole SA a ainsi accusé une perte nette de 2,85 milliards d'euros au troisième 2012, bien supérieure aux attentes du marché, et a précisé que ses résultats de 2011 avaient été retraités en raison du passage aux normes comptables IFRS des filiales Emporiki et Cheuvreux. Voilà un an, la banque avait publié un bénéfice de 258 millions d'euros pour le troisième trimestre de 2011.

Le produit net bancaire de l'établissement a chuté de 32% à 3,43 milliards d'euros au troisième trimestre 2012.

Selon un consensus réalisé par Dow Jones Newswires, les analystes tablaient sur une perte de 1,76 milliard d'euros et sur un produit net bancaire de 3,98 milliards d'euros.

Le mois dernier, la banque française a annoncé avoir vendu Emporiki pour 1 euro symbolique à sa compatriote Alpha Bank (ALPHA.AT). Cette cession a été coûteuse pour Crédit Agricole qui a accepté d'injecter 550 millions d'euros dans Emporiki avant de s'en séparer et de maintenir une ligne de crédit de 1,4 milliard d'euros à disposition de la banque grecque.

Crédit Agricole SA cherchait à se séparer de cette filiale acquise en 2006, qui l'a exposée à la profonde récession traversée par la Grèce et conduit à essuyer de lourdes pertes.

En dépit des efforts de restructuration de Crédit Agricole SA, les analystes craignent que l'établissement soit contraint de se recapitaliser pour respecter les objectifs de Bâle 3 d'un ratio de solvabilité de 9% d'ici à 2013.

Au 30 septembre, le ratio Core Tier 1 de Crédit Agricole SA s'inscrivait à 9,3% contre 9,6% au 30 juin 2012.

Cotée depuis 2001, Crédit Agricole SA appartient à hauteur de 55% au Groupe Crédit Agricole, dont la perte nette s'est inscrite à 2,2 milliards d'euros au troisième trimestre tandis que son produit net bancaire a atteint 7,03 milliards d'euros, en hausse de 17,9% par rapport à la période correspondante de 2011.

Groupe Crédit Agricole a indiqué mardi que son ratio Core Tier 1 s'inscrivait à 11,3%, en hausse de 110 points de base par rapport à la fin décembre 2011.

-Noémie Bisserbe et Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 40; eric.chalmet@dowjones.com; noemie.bisserbe@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

November 09, 2012 01:18 ET (06:18 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-