BFM Patrimoine

Compagnie Financière Tradition: Chiffre d'affaires non-IFRS pour l'année 2013 : CHF 934.1 millions

BFM Patrimoine

COMMUNIQUE DE PRESSE    LAUSANNE 14 MARS  2014    Chiffre d'affaires non-IFRS pour l'année 2013 : CHF 934.1 millions   Marge d'exploitation sous-jacente en hausse de 5,9% à 6,4% Poursuite des investissements dans la technologie et

COMMUNIQUE DE PRESSE
LAUSANNE 14 MARS 2014

Chiffre d'affaires non-IFRS pour l'année 2013 : CHF 934.1 millions

Marge d'exploitation sous-jacente en hausse de 5,9% à 6,4%
Poursuite des investissements dans la technologie et développement des partenariats
Hausse du dividende porté à CHF 2,50

En millions de CHF

2013

2012 retraité
Variation à cours constants
2012 publié
Chiffre d'affaires non-IFRS*
934,1
1 017,5
-4,7%
1 017,5
Résultat d'exploitation non-IFRS* sous-jacent**
60,0
59,6
+8,2%
59,6
Marge d'exploitation sous-jacente
6,4%
5,9%

5.9%
Chiffre d'affaires publié
874,4
958,4
-5,7%
1 017,5
Résultat d'exploitation
32,1
38,6
-9,3%
44,9
Résultat net
21,7
26,0
-6,3%
24,2
Résultat net part du Groupe
15,5
21,1
-17,4%
19,1

* avec les coentreprises consolidées par intégration proportionnelle et ce conformément aux rapports de gestion du Groupe («non IFRS»).
** avant amortissement d'immobilisations incorporelles et autres produits et charges exceptionnels.

Aperçu de l'activité
L'activité du Groupe au cours de l'année 2013 s'est déroulée dans un environnement de marché toujours en mutation principalement en raison des incertitudes liées à l'évolution réglementaire sur les marchés dérivés OTC affectant nombre de ses clients. Une étape importante a été franchie en juin avec la publication par la CFTC aux Etats-Unis des règles définitives en matière de SEF « Swap Execution Facilities » qui sont entrées en vigueur le 2 octobre 2013. Depuis cette date, le Groupe a opéré avec succès sa SEF. Cependant, un certain nombre de clarifications requises ont continué d'affecter négativement le volume d'activité au cours du second semestre de l'exercice, et ce, pour l'ensemble des acteurs du secteur des IDB (inter dealer broker).

Pour l'année 2013, le chiffre d'affaires consolidé non-IFRS du Groupe est en baisse de 4,7% à taux de change constants à CHF 934,1 millions. Malgré une réduction du chiffre d'affaires, le résultat d'exploitation non-IFRS sous-jacent est en hausse de 8,2 % à taux de change constants à CHF 60,0 millions, pour une marge sous-jacente de 6,4 % contre 5,9 % pour l'exercice 2012.
Dans ce contexte de baisse du chiffre d'affaires, le Groupe a poursuivi ses efforts afin de réduire la base de coûts fixes et d'en augmenter la flexibilité. En parallèle, le Groupe a maintenu ses investissements dans la technologie afin d'augmenter ses capacités de courtage électronique et lui permettre ainsi de s'adapter aux évolutions réglementaires.

Ainsi, Trad-X, plateforme leader de négociation hydride pour les dérivés de taux d'intérêt initialement lancée pour les swaps de taux d'intérêt en euros (IRS EUR), est maintenant opérationnelle pour les swaps de taux d'intérêt en dollars (IRS USD) et en sterling (IRS GBP) ainsi que pour les options sur taux d'intérêt (IRO). Depuis son lancement, Trad-X a apparié près de 30 000 ordres pour un montant notionnel de plus de 1,7 trillion de francs suisses. D'autres devises viendront se négocier sur cette plateforme en fonction de l'évolution du marché et de la règlementation. Un nouveau partenaire a récemment rejoint le consortium en tant que participant fondateur.
Par ailleurs, le Groupe a lancé au cours de l'exercice ParFX, une nouvelle plateforme électronique pour le change au comptant auprès d'une clientèle institutionnelle, développée également à partir de sa technologie propriétaire. Depuis son lancement au deuxième trimestre avec le soutien des plus grands acteurs du marché mondial du change au comptant, de nouveaux partenaires ont rejoint la communauté grandissante des banques fondatrices de ParFX qui compte désormais 14 banques.
Cela confirme la capacité du Groupe à innover et à former des partenariats avec des intervenants clés du marché pour en favoriser le développement. Il est prévu d'étendre la couverture à d'autres produits conformément à la stratégie du Groupe visant à offrir des capacités d'exécution électronique dans sa gamme de produits.

Chiffre d'affaires
Le chiffre d'affaires publié au 31 décembre 2013 s'établit à CHF 874,4 millions contre CHF 958,4 millions pour l'année 2012, soit un recul de 5,7 % à cours de change constants et 8,8% à cours de change courants. Ce montant exclut la quote-part du Groupe dans le chiffre d'affaires des coentreprises qui sont consolidées selon la méthode de la mise en équivalence à partir du 1er janvier 2013 selon la norme IFRS 11. Il s'agit principalement de l'activité d'options sur devises conduite par Tradition-ICAP, et de l'activité de change pour particuliers au Japon, gérée par Gaitame.com Co., Ltd.

Le chiffre d'affaires non-IFRS de l'activité d'intermédiation professionnelle (IDB) est en baisse de 5,2% à cours de change constants. Le chiffre d'affaires des matières premières (qui couvre une vaste palette de produits du secteur de l'énergie et des métaux) est en légère hausse, profitant du développement de notre activité sur en Asie, en partie neutralisé par un recul du niveau d'activité dans la région Amériques alors que les produits de change sont stables. Le recul du chiffre d'affaires concerne principalement les produits à taux fixe et dans une moindre mesure les produits de taux d'intérêt et les actions. Les produits de taux d'intérêt, tout en enregistrant un recul global par rapport à 2012, ont bénéficié du développement du chiffre d'affaires de notre activité électronique pour dérivés de taux d'intérêt, Trad-X, qui outre l'euro couvre désormais le dollar et le sterling.

Le chiffre d'affaires de l'activité de change pour particuliers au Japon (autres activités) progresse de 17,6 %.

Résultat d'exploitation
Le résultat d'exploitation sous-jacent non-IFRS (qui exclut les charges exceptionnelles) s'établit à CHF 60,0 millions contre CHF 59,6 millions en 2012, soit une progression de 8,2% à cours de change constants. La marge d'exploitation sous-jacente progresse à 6,4 % du chiffre d'affaires consolidé non-IFRS contre 5,9 % en 2012.

Les charges exceptionnelles comprennent une charge d'amortissement de CHF 3,2 millions (2012 : CHF 3,2 millions) relative à des immobilisations incorporelles du Groupe ainsi qu'à des charges exceptionnelles nettes (constituées principalement des frais juridiques et de règlement de litiges ainsi que des frais de restructuration) de CHF 13,7 millions (2012: CHF 16,2 millions). Les immobilisations incorporelles concernées seront totalement amorties au premier trimestre 2014. En 2012, des changements au niveau des fonds de pension du Groupe ont généré la constatation d'un produit exceptionnel de CHF 4,3 millions.

Le résultat d'exploitation publié s'établit à CHF 32,1 millions contre CHF 38,6 millions en 2012, soit une baisse de 9,3 % à cours de change constants. Il est à noter que le résultat 2012 a été retraité à la hausse pour un montant de CHF 2.1 millions suite à l'introduction de la nouvelle norme IAS 19 retraité. Sur une base comparable le résultat est en hausse de 5.7%.

Résultat net
Le résultat net consolidé ressort à CHF 21,7 millions contre CHF 26,0 millions en 2012 pour un résultat net part du Groupe de CHF 15,5 millions contre CHF 21,1 millions en 2012, en baisse de 17,4 % à cours de change constants. L'impact du retraitement sur le résultat net ainsi que le résultat net part du Groupe suite à l'introduction de la nouvelle norme est une hausse de CHF 1,9 millions en 2012.

Bilan
Les capitaux propres consolidés s'élèvent à CHF 332,5 millions au 31 décembre 2013, dont CHF 282,0 millions sont attribuables aux actionnaires de la Société.

Dividende
Il sera proposé à l'Assemblée générale des actionnaires qui se réunira le 23 mai 2014, la distribution d'un dividende de 2,50 francs par action, soit un rendement de près de 5.4%***.

Perspectives
Le chiffre d'affaires consolidé de Compagnie Financière Tradition sur la période janvier/février 2014, par rapport à la même période en 2013, est en recul d'environ 5% à taux de change constants ce qui semble être une tendance meilleure que la moyenne du secteur. Le Groupe entend poursuivre ses efforts de réduction des coûts et d'accroissement de sa flexibilité tout en poursuivant ses investissements technologiques.

*** Sur la base du taux de clôture de l'action le 13 mars 2014

A propos de COMPAGNIE FINANCIERE TRADITION
Compagnie Financière Tradition SA est un des leaders des IDB (Inter Dealer Broker) sur le marché international. Présent dans 28 pays, le Groupe emploie près de 2300 personnes et fournit des services d'intermédiation sur une vaste gamme de produits financiers (marchés monétaires, marchés obligataires, produits dérivés de taux, de change et de crédit, actions, dérivés actions, marchés à terme de taux et sur indices) et non financiers (énergie, environnement, métaux précieux). Compagnie Financière Tradition SA est cotée au SIX Swiss Exchange (CFT).

Pour de plus amples informations, consulter le site www.tradition.com

MEDIA CONTACTS Patrick Combes, Président
Compagnie Financière Tradition SA
+41 (0)21 343 52 22

actionnaire@tradition.ch

Jeremy Nieckowski
Voxia communication
+41 (0)22 591 22 65
jeremy.nieckowski@voxia.ch

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/133362/R/1768738/601322.pdf

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1768738]

CFT_Resultats annuels 2013

Thomson Reuters ONE