BFM Patrimoine

CGG: les analystes abaissent leurs prévisions financières.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le titre CGG parvient à gagner 1% ce matin après avoir connu une entame d'année 2014 relativement difficile. Le titre avait démarré le nouvel exercice dans d'aussi mauvaises dispositions qu'il avait fini 2013, avec une bais

(CercleFinance.com) - Le titre CGG parvient à gagner 1% ce matin après avoir connu une entame d'année 2014 relativement difficile.

Le titre avait démarré le nouvel exercice dans d'aussi mauvaises dispositions qu'il avait fini 2013, avec une baisse de 3% jeudi dernier d'entrée de jeu pour la première séance de l'année.

UBS a justement ramené jeudi dernier sa recommandation sur le titre de 'achat' à 'neutre', avec un objectif de cours réduit de 19 à 12,5 euros.

'Nous pensions que l'acquisition de Fugro donnerait naissance à un CGG plus diversifié et plus résistant, avec une plus grande exposition aux dépenses de production', rappelle le courtier.

'Au contraire, il est devenu évident en 2013 que non seulement le contexte macroéconomique jouait en défaveur de l'activité du groupe, mais aussi que CGG n'arrivait pas à pleinement exploiter ses actifs', souligne UBS.

Pour mémoire, le début du mois de décembre avait déjà été marqué par le deuxième 'profit warning' émis en deux mois par le groupe parapétrolier.

Exane BNP Paribas a cessé de faire preuve d'optimisme vis-à-vis du groupe de services parapétroliers CGG. Le conseil du bureau d'études est passé de d''achat' à 'neutre' sur l'action CGG, l'objectif de cours reculant revenant de 17,5 à 13 euros.

'Après une série d'avertissements sur résultats, le marché pourrait se montrer sceptique quant aux prévisions actuelles de la direction', indique Exane qui pour sa part qualifie les projections actuelles de 'difficiles'.

Bien que le titre ait perdu la moitié de sa valeur en 2013, Exane BNP Paribas craint que les objectifs des différentes divisions, ainsi que le plan de restructuration annoncé lors de la journée investisseurs du 17 décembre, ne débouchent sur des déceptions.

Exane pointe aussi la forte exposition de CGG au métier de 'l'acquisition marine', activité la moins rentable et la plus sensible aux prix. Et ajoute que les synergies entre le groupe et les divisions Geoscience acquises auprès de Fugro sont 'encore peu claires'.

Société Générale a confirmé son conseil d'achat sur le titre CGG malgré le 2e avertissement lancé par le groupe parapétrolier à l'occasion de la journée investisseurs. Cependant, l'objectif de cours est fortement abaissé et de 20 euros, il revient à 13,5 euros.

En effet, le groupe de services parapétroliers CGG a notamment annoncé que son objectif de résultat d'exploitation pour l'exercice en cours (2013) était ramené de 400 à 420 millions de dollars, alors que les prévisions antérieures auguraient d'un chiffre compris entre 470 et 520 millions.

Cette annonce n'intervient que cinq semaines après un précédent 'profit warning', CGG ayant déjà réduit ses prévisions 2013 lors de la présentation des comptes du 3e trimestre, début novembre.

Société Générale attribue aussi le décrochage de l'action CGG à 'des prévisions peu engageantes quant aux investissements d'exploration-producton (des compagnies pétrolières, les clients de CGG, ndlr), 'ce qui contraste avec le ton rassurant de Technip en la matière', souligne la note de recherche.

Enfin, les annonces de la direction quant à la réorientation de l'activité vers les segments les plus rentables semblent

Cercle Finance