BFM Patrimoine

Casino chute en Bourse après un chiffre d'affaires décevant

Le titre Casino chute de 6% après les annuels

Le titre Casino chute de 6% après les annuels - Capture d'écran Casino

Casino a publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes des analystes. Résultat, son titre était sanctionné mercredi par les investisseurs à la Bourse de Paris.

Fin d'année décevante pour Casino. Le groupe stéphanois de grande distribution a certes vu son chiffre d'affaires progresser de 5% à 37,8 milliards d'euros en 2017, mais celui-ci est ressorti inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur des ventes annuelles de 39,295 milliards. Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a même vu son activité reculer de 0,3%, à 10 milliards d'euros. Résultat, le titre Casino reculait de plus de 6% ce mercredi à la Bourse de Paris, s'affichant en queue de peloton du SRD.

"Outre un très mauvais mois d'octobre, affecté par des conditions météorologiques défavorables et un jour ouvrable en moins, nous pensons que le calendrier des vacances a pu être préjudiciable au secteur", ont relevé dans une note les analystes de Bryan Garnier. D'après le courtier, de nombreux employés ont en effet pu être tentés de prendre des congés la dernière semaine de décembre plutôt que la première de janvier. Par ailleurs, en France, "Casino semble avoir manqué son objectif annuel sur le segment de la distribution alimentaire", ont ajouté les analystes.

La France toujours à la traîne

Le groupe, dont le secteur France (hors e-commerce) est à la traîne (-0,2%), réalise sa croissance essentiellement grâce aux bonnes performances de Cdiscount (+8,3%), ainsi qu'à sa branche latino-américaine (+11%).

Les ventes annuelles totales de la France se sont établies à 4,878 milliards d'euros, en baisse de 0,8% en données publiées (+0,1% en organique, +0,3% en comparable), plombées par les mauvaises performances de Leader Price (-2,9%), en cours de rénovation de son parc de magasins, et surtout du non-alimentaire dans le chiffre d'affaires total des supermarchés Géant (-10,2%).

S.B. avec AFP