BFM Patrimoine

CAC40: un reflux limité alors que l'Europe consolide de -1%

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La prise de respiration se poursuit sur les places européennes (-1% en moyenne) et Paris s'en sort plutôt pas mal avec un repli de -0,85% et des fluctuations concentrées entre 5.045 et 5.050Pts tout au long de l'après midi:

(CercleFinance.com) - La prise de respiration se poursuit sur les places européennes (-1% en moyenne) et Paris s'en sort plutôt pas mal avec un repli de -0,85% et des fluctuations concentrées entre 5.045 et 5.050Pts tout au long de l'après midi: pas de retournement de tendance en vue.

Le second trimestre 2015 démarre sur une perte qui efface à peine 5% du terrain gagné (+19%) depuis le 1er janvier. S'il fallait justifier ce reflux, il faut aller chercher la cause du côté de l'euro qui continue de remonter et tutoie les 1,09$ (1,0930$ au plus haut).

La tentative de hausse initiale de Wall Street demande confirmation puisque le Nasdaq s'installe dans le rouge (-0,15%) tandis que le 'S&P' ne gagne plus que 0,07% contre +0,35% peu après l'ouverture, il y a 2 heures.

L'actualité est calme sur les fronts des valeurs et des données macroéconomiques et les opérateurs sont enclins à des prises de bénéfices.

La dynamique haussière ne semble cependant pas remise en cause et le seuil des 5.000 points apparaît loin d'être menacé. Certains chartistes commencent même à parier sur un retracement imminent des 5.142 points de mai 2008, affichant parfois des objectifs à 5.500/5.600 points d'ici la fin de l'année.

Peu d'indicateurs macroéconomiques de premier plan à l'exception de l'annonce ce matin d'un tassement de l'excédent commercial allemand, passé de 21,6 milliards d'euros en décembre 2014 à 19,7 milliards en séquentiel, les investisseurs se focalisent à présent sur le chiffre des reventes de logements neufs aux Etats Unis, en hausse de 1,2% contre +1,5% attendu.

Côté actions, le secteur automobile subit des dégagements avec -2,8% sur valéo, Peugeot et Renault (-2,25%), Plastic Omnium (-3,6%), Faurecia -5%.

Le secteur télécommunications est à la peine avec Numéricable à -2,6%. Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance