BFM Patrimoine

CAC40: teste les 3500, Alcatel Lucent bondit de +16% avec GS

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine au contact des 3.500Pts (à 0,05% près): le CAC40 grimpe de +0,6% à 3.498Pts et aligne une 4ème séance de hausse consécutive, pour un gain cumulé de +4,7% depuis lundi. Les volumes ne sont toujou

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine au contact des 3.500Pts (à 0,05% près): le CAC40 grimpe de +0,6% à 3.498Pts et aligne une 4ème séance de hausse consécutive, pour un gain cumulé de +4,7% depuis lundi.

Les volumes ne sont toujours pas au rendez-vous (moins de 1,5MdE échangés au total dont 1,1 milliard seulement à 17H29).
La fin de la séance a été marquée par une spectaculaire envolée de +16% d'Alcatel-Lucent sur la rumeur d'un accord de financement conclu avec Goldman Sachs contre une 'monétisation' d'une partie du portefeuille de brevets.

Compte tenu de positions massives à la vente, sur fond de désinformation sur la valeur de la société (sans compter les rumeurs mensongères de faillite destinées à effrayer les actionnaires), une brusque remontée d'Alcatel-Lucent pourrait placer certains fonds spéculatifs dans une position très inconfortable... voir intenable.
Il convient de rappeler qu'Alcatel est valorisé 10 fois 'moins cher' que son rival Ericsson (qui consomme également beaucoup de 'cash' chaque trimestre mais n'est pas sanctionné pour ce motif).

Paris termine derrière Londres et Francfort qui avancent respectivement de 0,7% et 0,85%, Milan et Madrid gagnent +0,9% et +1% et l'Euro-Stoxx50 gagne +0,65%.
Impossible d'invoquer un coup de pouce de Wall Street - fermé pour cause de Thanksgiving - ou de s'appuyer sur les chifres 'macro' européens: l'indice PMI (directeurs d'achat) de l'Eurozone continue de s'enfoncer et atteint un plancher de 45,8 en novembre.

Mais les opérateurs ne veulent décidément pas s'appensantir sur les mauvaises nouvelles et ils se réjouissent du redressement de l'indice PMI manufacturier de la Chine qui est ressorti à 50,4 en novembre. Il n'était plus repassé au-dessus de la barre des 50 (qui sépare contraction de croissance), depuis plus d'un an... mais il connait chaque année une embellie au mois de novembre avec les commandes de Noël des pays occidentaux (90% des jouets vendus dans le monde sont 'made in China').

'Les marchés poursuivent leur progression et nous maintenons notre stratégie considérant que le recul de l'aversion au risque favorise une réappréciation des indices', déclare un gérant de Barclays Bourse.

'Avec l'action des banques centrales, l'amélioration de la conjoncture et l'avancée des négociations sur les dispositions fiscales aux Etats-Unis restent les principaux catalyseurs à la hausse', explique-t-il.

Quelques lueurs d'espoir naissent toutefois en Europe. 'La Grèce semble voit la fin du tunnel avec la première phase de recapitalisation des banques grecques qui vient d'être approuvée par la BCE, première étape avant lundi prochain', souligne ainsi NFinance.

'Après le manque de consensus au sujet de la dette grecque, les dirigeants européens auront encore fort à faire aujourd'hui avec l'élaboration du budget européen 2014-2020', note cependant Saxo Banque.

Outre-Atlantique, 'le week-end de Thanksgiving de cette année s'annonce particulier. Le marché du travail s'améliore progressivement, mais la crainte du 'fiscal cliff' pourrait peser sur le comportement de consommation des ménages', souligne un analyste à ce sujet.

Sur le front des valeurs, Veolia Environnement s'adjuge +2,9% après avoir conclu plusieurs cessions d'actifs 'de taille petite et moyenne' pour un montant de 350 millions d'euros dans le cadre de son programme de recentrage.
Le quinté gagnant au sein du CAC40 se compose également d'Alstom et Renault (+2%), Solvay +3%.
Côté replis, EDF, Carrefour, France Télécom, s'effritent de -0,3 à -0,5%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance