BFM Patrimoine

CAC40: teste 5100, en repli limité face aux vents contraires

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a fluctué à plusieurs reprises ce mardi: entre 5.145 et 5.075 puis de nouveau 5.144 et 5.095Pts et le CAC40 affiche -0,35% à 5.097 à une heure de la clôture. La lourdeur qui ne s'impose qu'en pointillé d

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a fluctué à plusieurs reprises ce mardi: entre 5.145 et 5.075 puis de nouveau 5.144 et 5.095Pts et le CAC40 affiche -0,35% à 5.097 à une heure de la clôture.

La lourdeur qui ne s'impose qu'en pointillé depuis hier résulte de la situation critique rencontrées par 2 banques italiennes, puis du repli de Wall Street (-0,9% en moyenne) puis de la crainte d'un défaut de la Grèce sur ses prochains remboursements.

Cela fait beaucoup de raisons sérieuses de corriger mais le CAC40 ne sortira pas pour la 6ème séance consécutive du corridor 5.080/5.150.
Chez nos voisins, Francfort et Londres affichent des replis respectifs de -1,5% et de -0,8% (le FT-100 vient de crocher de -0,6% en une heure).

Après un week-end prolongé pour cause de Memorial Day, Wall Street attaque la semaine du mauvais pied avec -0,9% sur le Dow Jones et -1,05% sur le Nasdaq, après la parution de commandes de biens durables sans surprise (-0,5% en donnée 'brute', +0,5% hors aéronautique et transport).
Les ventes de maisons individuelles aux Etats-Unis se sont accélérées en mars (+6,8%) tandis que les prix progressent de +5% sur 12 mois (et de +0,9% en séquentiel).

L'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board est remonté à 95,4 points ce mois-ci, après 94,3 points en avril, alors que le consensus escomptait en mai un maintien vers les 95,2 points annoncés en estimation préliminaire pour avril.
L'indice 'PMI' composite recule en revanche de 57 vers 56,1 et le PMI des 'services' retombe de 57,4 vers 56,4.

En Europe, l'un des thèmes anxiogènes récurrent demeure le dossier grec: 'La pression monte sur les membres de l'Eurogroupe ainsi que sur Athènes, alors que les négociations continuent de patiner, impliquant des spéculations autour d'un possible Grexit (sortie de la Grèce de la zone euro)', prévient un analyste de Saxo Banque.

Il rappelle que ces négociations doivent permettre de débloquer la dernière tranche d'aide de 7,2 milliards d'euros, alors qu'Athènes doit notamment rembourser près de 1,6 milliard en quatre échéances le mois prochain, dont 300 millions le 5 juin.

Du côté des valeurs vedettes, Alcatel-Lucent reste stable alors que selon Capital Finance, l'équipementier télécoms aurait l'intention de céder sa filiale de câbles sous-marins ASN et aurait mandaté une banque d'affaires en ce sens.
Au sein du CAC40, Vivendi avec +1,6% compense le repli symétrique d'EDF (ce sont les 2 plus gros écarts du jour).

Publicis perd 1,2% alors que le directoire a décidé de retirer du vote de la prochaine AG, prévue le 27 mai, une résolution qui vise à donner au conseil de surveillance la possibilité de nommer des censeurs.

EuropaCorp abandonne 8%, sanctionnée pour la présentation d'un chiffre d'affaires de 67,1 millions d'euros au titre du quatrième trimestre 2014-15.

AB Science s'adjuge par contre 3,7%, entourée après l'obtention d'un nouveau brevet américain dans le traitement de l'asthme persistant et sévère qui étend la protection de l'utilisation du masitinib dans l'asthme jusqu'en 2032.

Après s'être envolé de 22% lundi dans le sillage de ses résultats de premier semestre, Derichebourg essuie une correction de 9%, des prises de bénéfices encouragées par des notes mitigées parues chez certains analystes.

Société Générale (SG) a doublement relevé son appréciation de l'action Compagnie des Alpes (+0,2%). Le conseil sur la valeur passe donc de 'conserver' à 'achat', l'objectif de cours étant également relevé de 16,2 à 22 euros.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance