BFM Patrimoine

CAC40: surfe sur la conviction que le shutdown sera surmonté

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 nous a gratifié d'une spectaculaire remontée de +60Pts (+1,5%) sur ses plus bas du jour. Quelle 'bonne nouvelle' motive cette remontée ? Mystère ! Mais il pourrait s'agir tout simplement de l'anticipation d'un dége

(CercleFinance.com) - Le CAC40 nous a gratifié d'une spectaculaire remontée de +60Pts (+1,5%) sur ses plus bas du jour.
Quelle 'bonne nouvelle' motive cette remontée ? Mystère ! Mais il pourrait s'agir tout simplement de l'anticipation d'un dégel des tractations entre Démocrates et Républicains sur les questions budgétaires.
La bourse de Paris (-0,15%) risque cependant de finir dans le rouge à moins d'un sursaut opportun des indices US d'ici 17H35.

Malgré une rapide remontée entre 15H30 et 16H45 qui avait réduit les pertes initiales de moitié, Wall Street s'enfonce de nouveau 'dans le rouge' (-0,62% pour le Dow Jones, -0,5% pour le 'S&P' et -0,6% pour le Nasdaq).
Cela ne perturbe pas trop les places européennes qui ne cèdent pas plus de 0,3% en moyenne (grâce à Milan qui gagne +0,6% quand Londres ou Francfort reculent de -0,35%).

Autrement dit, les marchés ont vendu ce matin sur le constat d'un échec ce week-end mais ils payent déjà le scénario d'un compromis 'inévitable' d'ici la mi-octobre.
Pourtant, 'personne n'envisage un défaut des Etats-Unis après le 17 octobre', estime pour sa part Aurel BGC qui rappelle que 'la saison des résultats débute réellement cette semaine avec la publication d'Alcoa (mardi soir)'.

'Les négociations entre démocrates et républicains américains n'ont pas progressé au cours du week-end et les républicains semblent même durcir leur position, ce qui augure mal du débat sur le relèvement du plafond de la dette', s'alarme Saxo Banque.

Les professionnels craignent 'une augmentation de la volatilité au fur et à mesure que se rapprochera la date du 17 octobre, à laquelle le plafond de la dette américaine pourrait être atteint', indiquant qu'au fil des jours, la trésorerie dont dispose l'Etat américain va commencer à s'épuiser et les enjeux vont considérablement augmenter'.

'Les conséquences d'un possible défaut de paiement des Etats-Unis dépasseraient largement les seules frontières américaines et ruineraient clairement la croissance mondiale', renchérit Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

Deux constats intéressants en cette fin de journée: tout d'abord, la cassure des 4.120/4.115 n'a pas déclenché la vague de baisse que la quasi totalité des chartistes prédisait depuis une semaine ('4.120, c'est le point pivot majeur en-dessous duquel la tendance passe négative') et les vendeurs potentiels n'ont effectivement pas suivi le mouvement puisque les volumes sont demeurés parfaitement inexistants (1,65MdsE échangés en 8 heures de cotations).

Le CAC40 est soutenu par la hausse de 2,15% d'EADS à 50,2 euros, grâce à une commande de Japan Airlines pour 31 A350 XWB, la toute première commande de la compagnie nipponne portant sur des appareils Airbus.
GDF-Suez prend +1,85% et Solvay (qui réalise une acquisition aux USA prend +1,65%).
A noter également une nouvelle progression d'Eurotunnel à 6,8E (+1,45%).

Côté replis, Air Franc-KLM recule de 2% à 7,4 euros, alors que la compagnie aérienne a présenté ses mesures complémentaires portant sur l'ajustement des capacités, la réduction des coûts et la recherche de compétitivité. D'autre part, l'activité passage a enregistré une hausse du trafic de 0,7% au mois de septembre 2013.
Unibail ferme la marche avec -1,8%, devant Vallourec (-1,6%) puis Carrefour et Technip avec -1,5%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance