BFM Patrimoine

CAC40: stable mais W-Street aligne un 19ème mardi haussier.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 devrait terminer stable (ou quasi-stable) autour de 4.020/4.025Pts après avoir repris +1% sur ses planchers du jour. L'indice phare a testé 3.995Pts ce matin avant de grimper vers 4.032Pts vers 15H30 (nouveau record

(CercleFinance.com) - Le CAC40 devrait terminer stable (ou quasi-stable) autour de 4.020/4.025Pts après avoir repris +1% sur ses planchers du jour.
L'indice phare a testé 3.995Pts ce matin avant de grimper vers 4.032Pts vers 15H30 (nouveau record annuel) avant de revenir à l'équilibre vers 4.020Pts depuis 17H15.

Qui pouvait croire que la Bourse de Paris se maintiendrait dans le rouge au-delà de l'ouverture de Wall Street ?

Ne sommes-nous pas mardi ?

Les opérateurs auraient-ils oublié que le Dow Jones a progressé à l'issu de chacun des 18 mardi qui ont précédé, et la hausse est bien au rendez-vous pour ce 19ème mardi avec un Dow Jones (+0,10%) qui a pulvérise vers 15H45 un nouveau record absolu à 15.401Pt (il repasse devant le Nikkei qui s'est hissé jusque vers 15.388Pts ce matin à Tokyo).
Nouveau record absolu également pour le 'S&P' à 1.672Pts (revenu à 1.666Pts vers 17H) tandis que le Russel-2000 renoue avec les 1.000Pts.

Il n'y a aujourd'hui aucun facteur de type statistique ou lié à l'actualité des entreprises pour soutenir la tendance, alors c'est le 'POMO' de la FED (nom technique de l'injection hebdomadaire de liquidités) qui fait la différence.

C'est une hausse totalement mécaniste (logique de flux) qui se perpétue à Wall Street et qui dope les places européennes avec un CAC40 qui remonte de 3.995 à 4.032Pts, sur la base des mêmes 'actualités' qu'en fin de matinée, quand Paris était au plus bas.
A Londres, le FT-100 (+0,2%) s'apprête à inscrire sa plus longue série gagnante de l'histoire avec 14 séances de hausse consécutive: c'est un 'krach lent' à la hausse, sans volume... une hausse somnambulique qui est devenue totalement auto-réplicative.

'Les investisseurs restent prudents dans l'attente du discours du patron de la Fed Ben Bernanke, tandis que de nombreux opérateurs anticipent un probable changement de cap de la politique monétaire', explique Saxo Banque.

'Les marchés s'attendent à ce que Ben Bernanke défende avec vigueur sa politique d'assouplissement pour stimuler la croissance bien qu'il pourrait laisser transparaître la possibilité d'une réduction du programme de rachat d'actifs', prévient Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

Hier, Charles Evans, le président de la Fed de Chicago et membre votant de la Fed, a confirmé que si les conditions sur le marché du travail continuaient de s'améliorer, la banque centrale pourrait réduire ses achats d'obligations.

'La taille du 'QE'(plan d'assouplissement quantitatif de la Fed) sera débattue au cours des deux prochains FOMC', rappellent les analystes d'Aurel BGC.

'La banque centrale ne désire pas créer des 'bulles' par sa politique monétaire', résume le courtier parisien.
Sur le front des devises, le Dollar est peu changé à 1,2870/E alors que le rendement des T-Bonds US oscille depuis ce matin entre 1,985 et 1,99%.

Sur le plan des valeurs, Soitec (+6,4% à 3,15E) signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120 après la mise en place d'un vaste projet européen d'un budget de 360 millions d'euros consacré à la technologie FD-SOI, l'une de ses spécialités.
Technip se hisse sur la 2ème marche du podium avec +3,15%, loin devant ST-Micro et Schneider avec +1,5%.

AB Science grimpe de 1,4% après l'initiation d'une étude clinique de phase III concernant son masitinib dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.

Valeo avance de 2,75% vers 51,7E à la faveur d'un relèvement de recommandation et d'objectif d'UBS et bat un record vieux de 10 ans.

Les valeurs automobiles comme Renault et Peugeot (-0,7%) ou Michelin (-0,8%) subissent des prises de bénéfices après leurs fortes hausses des derniers jours, consécutives à des avis d'analystes positifs.

Ingenico a annoncé ce matin la livraison de 3 500 terminaux e-Santé à la principale compagnie d'assurance santé allemande.

Cassidian CyberSecurity, filiale d'EADS, va déposer prochainement un projet d'offre publique d'achat simplifiée (OPAS) visant la totalité des actions Arkoon Network Security qui ne lui appartiennent pas, au prix de 3,25 euros par action.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance