BFM Patrimoine

CAC40: résiste à l'essoufflement à Wall Street.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC40 conserve ses gains élevés à la Bourse de Paris cet après-midi, en dépit d'une ouverture à Wall Street marquée par un certain essoufflement du rally boursier qui prédominait ces derniers jours. Vers 16h00, l'indi

(CercleFinance.com) - Le CAC40 conserve ses gains élevés à la Bourse de Paris cet après-midi, en dépit d'une ouverture à Wall Street marquée par un certain essoufflement du rally boursier qui prédominait ces derniers jours.

Vers 16h00, l'indice CAC40 progresse toujours de 1,1% à 4266 points, surperformant ainsi Londres (+0,5%) et Francfort (+0,8%). Sur les premiers échanges à New York, le Dow Jones avance encore de 0,2%, tandis que le Nasdaq gravite à son équilibre.

Les deux indices phares aux Etats-Unis voient s'essouffler le rally porté par la veille par les inscriptions aux allocations chômage qui ont reculé de 42.000 la semaine dernière par rapport à la précédente, pour se trouver ramenées à 338.000 contre 345.000 en consensus.

Ces chiffres rassurent donc pour les perspectives de l'économie américaine l'année prochaine et font espérer que l'affermissement de la reprise prendra le relais des injections de liquidités de la Fed pour soutenir les marchés actions.

Confirmant son opinion positive à moyen terme, Barclays Bourse estime d'ailleurs que 'pour ce nouvel exercice, il faudra être sélectif sur les titres' et 'favoriser les entreprises qui se sont imposées un retour aux fondamentaux'.

Autre facteur de soutien au marchés, 'la Banque Populaire de Chine a réalisé une injection de liquidités sur le marché interbancaire, permettant la plus forte baisse hebdomadaire du coût d'emprunt des banques du pays depuis 2011', souligne-t-on chez IG.

La Bourse de Paris reste donc de marbre face à l'annonce du nombre de demandeurs d'emplois (inscrits à Pôle emploi en catégorie A) qui est reparti à la hausse en France en novembre, progressant de 17.800 par rapport au mois précédent.

Toujours sur le plan des statistiques, les prix à la production de l'industrie française ont progressé de 0,5% en novembre sous l'effet de la hausse saisonnière des prix de l'électricité (+4,1%) du fait du passage aux tarifs d'hiver.

Massacrée la semaine dernière après un avertissement sur résultats, Technip (+2,1% à 67,6 euros) enregistre l'une des meilleures performances de la séance, derrière Alcatel-Lucent (+5,8% à 3,3 euros) et Bouygues (+2,7% à près de 27,2 euros).

Sur le SBF120, Edenred ne grignote que 0,1% à 24,7 euros, affecté par après la dévaluation du bolivar vénézuélien qui pourrait avoir un effet négatif d'environ 5% sur le résultat courant après impôt du groupe de services prépayés en 2013.

Le baril de brut américain WTI progresse de 0,5% à 100 dollars avant la parution, cet après-midi, des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Sur les changes, l'euro s'apprécie face au billet vert pour désormais flirter avec le seuil de 1,38 dollar.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance