BFM Patrimoine

CAC40:rebondit dans de faibles volumes, repli hebdo de -2,1%

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Le CAC40 rebondit de +1,45%, ce qui réduit le repli hebdo à -2,1% (contre -3,6% jeudi soir) mais les volume n'ont atteint que 3,4MdsE (dont il faut retrancher au moins 20% pour cause de roulement d'échéa

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Le CAC40 rebondit de +1,45%, ce qui réduit le repli hebdo à -2,1% (contre -3,6% jeudi soir) mais les volume n'ont atteint que 3,4MdsE (dont il faut retrancher au moins 20% pour cause de roulement d'échéances pour cause de '3 sorières'), c'est franchement peu convaincant après des séances de repli à 3,6/4,1MdsE.

En outre, le test des 3.660Pts a constitué un 'grand classique' puisque la cassure de ce support induisait un risque de rechute vers 3.520Pts. Les opérateurs ont saisi l'occasion du test du plancher annuel des 3.600 pour tenter -avec succès pour l'instant- d'invalider le scénario baissier moyen terme.

La compensation des contrats échéance avril s'est effectuée vers 3.625Pts à 16H: le CAC40 ne gagnait plus alors que 0,6% (et l'Euro-Stoxx50 0,1%) mais avec un raffermissement des indices US, les écarts à la hausse se sont regonflés. Les performances en Europe sont contrastées avec Milan (+1,8%), Madrid (+1,3%), Bruxelles (+1%) tandis que Francfort se replie (-0,3%) plombé par SAP, ce qui porte le cumul de baisse hebdomadaire à -3,75%, avec une série noire de 5 séances de baisse consécutives.

Le CAC40 est soutenu par L'Oréal (+4,35%) au lendemain d'un point d'activité rassurant puis Danone (+3,75%) et Carrefour (+3,2%).

A New York, les performances sont contrastées puisque Dow Jones cède 0,1% (IBM plonge de -7%) alors que le Nasdaq affiche un gain de +1,25%.

'Une série d'indicateurs économiques laborieux ont fait perdre 5% aux indices européens depuis les sommets de mars et les valorisations vont maintenant de 'raisonnables' (en termes absolus) à 'super attractives' (en termes relatifs)', souligne un stratège de Citi qui voit donc une opportunité d'achat.

'Nous ne sommes plus sur le syndrome d'explosion de la zone euro et de crise financière', note pour sa part un gérant de Barclays Bourse, rappelant que l'Espagne a emprunté sur le marché obligataire avec un taux au plus bas depuis septembre 2010 sur l'échéance 10 ans.

En l'absence de donnée économique cet après-midi, l'actualité était dominée par la réunion de Washington, où le ministre japonais des Finances a déclaré ne voir aucune opposition de la part des pays du G20 à la politique monétaire de son pays.

Les entreprises américaines reçoivent des accueils contrastés cet après-midi : les performances de Microsoft, Google et Honeywell sont saluées, à la différence des chiffres d'IBM, General Electric et McDonald's (les marges souffres des offres de restauration 'low cost').

Sur le CAC40, L'Oréal salue un chiffre d'affaires de 5,9 milliards d'euros au premier trimestre. A données comparables, la croissance ressort à 5,5%. Le secteur aérien était recherché: EADS s'est distingué avec un gain de +2,9% et AIr-France/KLM a repris +3,3%.

LVMH reprend 2% alors que les analystes de Goldman Sachs ont décidé d'ajouter le titre à leur liste de valeurs recommandées ('Conviction Buy List').

STMicroelectronics grappille 0,15% alors que les analystes de Morgan Stanley ont rehaussé leur objectif de cours de 4,9 à 5,9 euros.

Capgemini rattrape le terrain perdu ce matin (-1,5%) suite aux résultats trimestriels dévoilés jeudi par IBM : le géant américain a manqué le consensus de bénéfices et de revenus.

Gemalto (-2% à 60,75 euros) continue de chuter, la spéculation provoquée la veille par les déclarations de Verizon, l'un des principaux clients du groupe, persistant sur le marché.

Sur le SBF120, Casino perd 0,3% à 80,1 euros, au lendemain de son point d'activité trimestriel, qui a conduit J.P. Morgan à dégrader sa recommandation sur la valeur de 'neutre' à 'sous-pondérer'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance