BFM Patrimoine

CAC40: préserve 3.800 mais hausse depuis 3730 sans acheteurs

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Pour une fois, le 'fixing' n'a donné lieu a aucun décalage de cours notable, pas même à un sursaut des volumes: le CAC40 termine en hausse de +0,20% à 3.805Pts, après avoir reperdu 25Pts au cours des 90 dernières minutes.

(CercleFinance.com) - Pour une fois, le 'fixing' n'a donné lieu a aucun décalage de cours notable, pas même à un sursaut des volumes: le CAC40 termine en hausse de +0,20% à 3.805Pts, après avoir reperdu 25Pts au cours des 90 dernières minutes... les écart étant peut être amplifiés par l'absence de volumes (moins de 2MdsE à17H29, 2,275MdsE à 17H36).

La semaine s'achève à Paris sur un repli de -1,75%, ce qui est légèrement mieux que la performance de l'Euro-Stoxx50 (-2,1%)... et cela vaut mieux que les -4% de jeudi matin, peu après le plongeon de -6,35% de Tokyo.

L'affaiblissement de la tendance à Wall Street observé dès 16H15 se poursuit: les indices US reculent maintenant de -0,4% (S&P500) à -0,55% (Dow Jones, Nasdaq).

L'élan haussier de la veille était lié à la parution d'un article du Wall Street Journal qui croit savoir que Ben Bernanke pourrait profiter du prochain FOMC (des 18/19 juin) pour rassurer les marchés au sujet de la réduction de son programme d'achat de 85 milliards de dollars par mois actuellement.

L'hypothèse qui circulait depuis le 22 mai dernier était que le rythme pourrait être ralenti à 65Mds$ à partir d'octobre prochain (un montant équivalent à ce que la Banque Centrale du Japon injecte chaque mois... mais le Japon, c'est le tiers du PIB américain).

La récente tension des taux (jusque vers 2,29% sur les T-Bonds mardi, mais retour sur 2,13% aujourd'hui) pourrait provenir du débouclage en catastrophe de positions spéculatives (achats en 'carry trade' de T-Bonds US entre autres).
La revente des dollars correspondants aurait ensuite provoqué le recul du billet vert contre l'Euro, mais aussi contre nombre d'autres devises.

Toujours du côté des Etats-Unis, cet après-midi, les prix à la production industrielle pour mai sont ressortis à +0,5% le mois dernier après avoir baissé de 0,7% en avril.
Les économistes attendaient une hausse moins marquée de l'ordre de 0,1%.

L'indice de la production industrielle pour mai vient de paraître et il est un peu décevant : stagnation complète alors que le consensus tablait sur une progression de 0,2%.

Du coté des valeurs, Michelin s'adjuge 4,7% et signe la plus forte hausse du CAC 40 alors que ses chiffres du mois de mai font apparaître une stabilité parfaite de ses marchés de première monte et de remplacement au mois de mai en Europe. En seconde position, Vallourec s'envole de +2,5%,, PPR et Renault font jeu égal à +1,2%, Bouygues gagne 1,1%.

Pernod Ricard lâche au contraire 1,15%, alors que Citi a décidé de dégrader à 'neutre' son opinion sur la valeur. Gemalto lâche -1,45%, Vivendi et Alstom ferment la marche avec -1,5 et -1,7% respectivement.

Au lendemain de la publication des ventes des neuf premiers mois de son exercice 2012/2013 par Zodiac Aerospace (-0,5%), les analystes de Société Générale ont ajusté en hausse leur objectif de cours sur l'action de 96 à 104 euros. Mais ils maintiennent cependant leur conseil de 'conserver'.

L'avion long courrier A350 XWB construit par Airbus a réalisé ce matin son vol inaugural depuis l'aéroport de Toulouse Blagnac, proche des chaînes de montage du constructeur aéronautique. Il a atterri comme prévu à 14H00 mais EADS (-0,4%) n'a pas salué l'évènement (les chances que le vol inaugural soit un succès étaient de 99%). Rappelons que le salon du Bourget ouvrira ses portes lundi en Ile-de-France et qu'EADS espère combler un retard d'environ 150 appareils sur Boeing (principalement dans la catégorie des gros porteurs de 280 à 350 places).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance