BFM Patrimoine

CAC40: perte hebdo de -3%, WStreet recule avant pont 3 jours

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les pertes se sont creusées à Paris vers 16H puis se sont stabilisées vers -1%/-1,1%. Le CAC40 préserve cependant le palier des 3.940Pts et la perte hebdomadaire se trouve donc fixée autour de -3% (le recul mensuel s'établ

(CercleFinance.com) - Les pertes se sont creusées à Paris vers 16H puis se sont stabilisées vers -1%/-1,1%.
Le CAC40 préserve cependant le palier des 3.940Pts et la perte hebdomadaire se trouve donc fixée autour de -3% (le recul mensuel s'établit à -1%... et tout c'est donc joué ce vendredi).

A Wall Street, la lourdeur s'est installée dès l'ouverture et se renforce à 17H: le Dow et 'S&P' reculent -0,3%, le Nasdaq rechute de -0,7% (ils effacent leurs gains de la veille) alors que les opérateurs espéraient un 'coup de pouce' haussier à la veille du long pont du 'Labor Day' (la fête du travail sera célébrée lundi, comme chaque 1er lundi de septembre).

Les chiffres US du jour ont déçu les attentes du marché, les revenus des ménages américains ont augmenté de seulement de 0,1% en juillet selon les chiffres du Département du Commerce et les dépenses de consommation n'ont progressé que de +0,1% alors que les économistes attendaient en moyenne une augmentation de 0,2% des dépenses et de 0,3% respectivement.
Le PMI de Chicago ressort en revanche en hausse de 0,7% à 53 (contre 52,3) mais cette hausse conforme aux attentes ne suscite aucune réaction positive.

Ce vendredi restera marqué par la réappréciation du Dollar (+0,5%) vers 1,3180E, ce qui marque peut être le début d'une vague de rapatriement des capitaux vers le 'coeur du coeur' du moteur économique mondial que sont les Etats Unis, après une vaste phase de 'carry-trade' (vente à découvert du Dollar pour acheter des monnaies émergentes) initiée durant l'été 2012 alors que la FED avait promis la mise en oeuvre du 'QE-3'.

Sur le front des valeurs, L'Oréal caracole en tête du CAC, s'adjugeant 4% à 127,25E, après avoir annoncé un résultat opérationnel semestriel en hausse de 8%, notamment grâce à une amélioration de ses performances dans les cosmétiques. Dans la presse, le groupe s'est également déclaré prêt à racheter la participation de Nestlé (29,5%).

Saint-Gobain, qui vient juste après, gagne 1% à 35,5 euros, dans le sillage d'un relèvement de recommandation de Crédit Suisse.

Hermès progresse de 2,35% à 254 euros, avec l'amélioration de sa marge opérationnelle à 33,1% au premier semestre, contre 32,1% un an plus tôt.

Inversement, Essilor et ST-Micro poursuivent leur repli (-2,4%), Bouygues lâche -2,5%, CGG plonge de -5,4% à 18E sur une recommandation négative de BoA/Merrill-Lynch.

Lagardère perd 2% à 23,2 euros, alors que le résultat net part du groupe du premier semestre s'élève à 1.483 millions d'euros, incluant notamment la plus-value de cession de la participation dans EADS.
Le compartiment automobile est délaissé, Peugeot recule de -4% et Renault de -2,4.
Ipsen lâche 2,35% à moins de 28 euros, malgré la confirmation de ses perspectives de croissance à long-terme.

Rubis recule de 2%, avec un résultat net part du groupe de 55,5 millions d'euros pour le premier semestre 2013, en augmentation de 10%, et la cession de la filiale GPL en Allemagne.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance