BFM Patrimoine

CAC40: pas de bonus de fin de semestre, préserve les 4.420.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,32%) a été victime d'un scénario devenu rarissime depuis l'été 2012: un net fléchissement (-10Pts) au moment du 'fixing' (l'indice en termine à 4.423Pts) alors que cette dernière séance du 1er semestre avai

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,32%) a été victime d'un scénario devenu rarissime depuis l'été 2012: un net fléchissement (-10Pts) au moment du 'fixing' (l'indice en termine à 4.423Pts) alors que cette dernière séance du 1er semestre avait donné lieu à une belle progression (derniers habillages de bilans) en début de séance.
Le CAC40 qui culminait à 4.458Pts en début de séance affichait alors près de 3,8% de gain depuis le 1er janvier, un écart ramené à +3% en clôture (le double dividende inclus).

En Europe, l'Euro-Stoxx600 a terminé parfaitement inchangé à 342Pts, l'E-Stoxx50 également à 3.228Pts (grâce à Francfort en hausse de +0,2%): il affiche +3,5% de gain cette année.

Par contraste, la séance a été relativement volatile à Paris: le CAC s'est replié en fin de matinée jusque vers 4.410Pts (une zone de soutien importante) puis s'est redressé au contact des 4.440Pts vers 16H avant de retomber vers 4.415 vers 17H.

Le sursaut vers 4.440Pts est survenu grâce à la publication d'un indice de promesses de ventes de logements neufs (compilé par la NAR) nettement supérieur aux attentes, à +6,1% au mois de mai.
Cela faisait oublier la chute du PMI de Chicago retombé à 62,6 en juin contre 65,5 le mois dernier (le consensus tablait sur 63).

Le ventes de logements ont permis aux indices US qui avaient ouvert en repli de -0,25% en moyenne de repasser dans le vert mais la tendance demeure hésitante avec un Dow Jones qui s'effrite -0,1%, un 'S&P' qui grappille 0,01% à 1.961tandis que le Nasdaq se hisse au-dessus des 4.400Pts (+0,23% à 4.408) pour terminer le 1er semestre au plus haut et afficher son meilleur score depuis le 7 avril 2000.

Les opérateurs US devraient se montrer prudents au début d'une semaine particulièrement chargée en termes d'indicateurs économiques (avec les chiffres de l'emploi publiés par anticipation jeudi) puis écourtée par l'Independance Day célébré vendredi.

Du coté des statistiques européennes, le taux d'inflation annuel de la zone euro a été estimé à 0,5% en juin 2014, stable par rapport au mois de mai, selon une estimation rapide publiée par Eurostat.

En France, la dette publique de la France au sens de Maastricht s'établit à 1985,9 milliards d'euros à la fin du premier trimestre 2014. Elle est en augmentation de 45,5 milliards par rapport au trimestre précédent. Exprimée en pourcentage du PIB elle se situe à 93,6%, en hausse de 1,8 point par rapport au quatrième trimestre 2013, d'après l'Insee.

Sur le fronts des valeurs les plus animées, Air Liquide prend +1,20% tandis que Crédit Agricole perd -2,85%, Renault et Veolia -2 et -2,3%.

BNP Paribas (+0,274%) finit quasi stable, alors que les représentants de la justice américaine devraient annoncer aujourd'hui (après la clôture des marchés US) le montant de l'amende infligée à la banque française. La presse financière anglo-saxonne évoque désormais un montant de neuf milliards de dollars (environ 6,5 milliards d'euros).

Numericable Group (-0,9%), filiale d'Altice, annonce la signature, avec les actionnaires du holding du groupe opérant en France sous l'enseigne Virgin Mobile, Omer Telecom Limited, l'accord définitif d'acquisition par le câblo-opérateur de l'intégralité du capital d'Omer Telecom Limited.

Areva (-0,5%) a annoncé ce matin avoir finalisé un projet de financement pour la Société d'Enrichissement du Tricastin (SET). Cette société détient et exploite l'usine d'enrichissement Georges Besse 2.

La cotation des actions Club Méditerranée a été suspendue sur Euronext Paris. Le voyagiste fait l'objectif d'une surenchère d'un homme d'affaire italien C.Bonomi qui propose 21E par titre (et 22,41E par Océane) contre 19E pour Fosun.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance