BFM Patrimoine

CAC40: n'ose pas s'éloigner de son équilibre.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris n'ose pas s'éloigner de son équilibre, dans l'expectative des décisions de la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion, et du discours que tiendra son président Mario Draghi. En milieu de mati

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris n'ose pas s'éloigner de son équilibre, dans l'expectative des décisions de la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion, et du discours que tiendra son président Mario Draghi.

En milieu de matinée, l'indice CAC40 grappille environ 0,1% à 4505 points, dans un volume anémique de moins de 350 millions d'euros, tandis que le DAX stagne à Francfort et que le FTSE recule de 0,2% à Londres.

La veille à Wall Street, le Dow Jones a repris 0,1% et le Nasdaq Composite s'est adjugé 0,4% : un livre beige de la Fed à la tonalité positive a fait passer au second plan des données économiques contrastées.

Lors d'une réunion mardi, AXA Investment Managers a considéré que la décision de la BCE devrait conduire 'au minimum' à une baisse des taux, constituant 'un signal envoyé au marché', à défaut d'avoir un impact réel sur l'économie.

Il envisage aussi l'annonce ou la mise en place d'un LTRO (opération de refinancement à long terme des banques) et écarte plutôt le lancement d'un 'QE' (quantitative easing), 'solution radicale dont la probabilité est faible'.

'Il est probable qu'au-delà des annonces déjà intégrées par les investisseurs, le message délivré par Mario Draghi valide le sentiment que la BCE sera prête à aller plus loin si les conditions économiques se dégradent', estime un gérant de Barclays Bourse.

Outre cette réunion et celle de la Banque d'Angleterre, figurent encore au calendrier du jour les ventes de détail pour avril dans la zone euro, puis les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis.

En attendant, on notera que le taux de chômage au sens du BIT s'est montré stable à 10,1% en France (DOM compris) au premier trimestre, et que les commandes industrielles allemandes ont rebondi de 3,1% en avril, soit bien davantage que prévu.

Côté valeurs, Soitec s'adjuge 4% à 3,2 euros, à la suite de la nomination de Thom Degnan, ex-cadre dirigeant d'Intel, au poste de vice-président chargé des ventes et du développement commercial de sa division électronique pour l'Amérique du Nord.

Rémy Cointreau avance de 0,6% à 68 euros : le groupe de vins et spiritueux a dévoilé des résultats 2013-2014 en forte baisse, sous l'effet notamment de son déstockage en Chine, mais se montre plutôt confiant pour l'exercice suivant.

En dehors du SBF120, LDC grimpe de 3,2% à 136,2 euros, entouré pour les résultats annuels du groupe agroalimentaire spécialiste de la volaille, qui font ressortir une nette amélioration de sa marge de rentabilité.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance