BFM Patrimoine

CAC40: le rebond technique reste fragile, actualité tragique

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris voit ses gains se réduire à +0,55% contre +1,6% entre 12H et 14H30... une euphorie qui peut apparaître 'déplacée' vu l'actualité tragique qui submerge les médias depuis la fin de la matinée. Le CAC40 s

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris voit ses gains se réduire à +0,55% contre +1,6% entre 12H et 14H30... une euphorie qui peut apparaître 'déplacée' vu l'actualité tragique qui submerge les médias depuis la fin de la matinée.

Le CAC40 s'est hissé jusque vers 4.144Pts grâce au 1er rebond 'consistant' qui se dessinait sur les indices US.
Mais Wall Street voit son avance initiale se réduire de moitié de +1,1% à +0,45%, il en va de même pour l'euro-Stoxx50 qui affiche +0,6% contre +1,5% deux heures plus tôt.
Bien entendu, le comportement des marchés passe au second plan des préoccupations des opérateurs en cette journée noire où la France -et plus largement la liberté de penser- viennent d'être victimes de la plus barbare des attaques terroriste depuis des décennies.

Sur le front des nouvelle économiques, la principale demeure la publication d'un taux d'inflation annuel ressorti à -0,2% en zone euro en décembre, contre +0,3% le mois précédent et face à un consensus de -0,1%: les chances de voir la BCE agir de façon imminente augmente sérieusement.

La déflation semble bien partie pour 's'installer' dans la région, considérant de surcroît que le mauvais chiffre du mois dernier est largement imputable au recul des prix de l'énergie, lesquels paraissent promis à rester durablement faibles.

Si la faiblesse de la croissance européenne a été validée par les indicateurs PMI, les analystes de Barclays Bourse estiment cependant que 'les faiblesses de l'euro, du pétrole et des taux devraient permettre une accélération progressive de la croissance pour les prochains trimestres'.

En attendant, sur le front de l'emploi, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s'est établi à 11,5% en novembre dernier, stable comparé à octobre, a rapporté Eurostat.

Outre-Atlantique, le cabinet de services aux entreprises a recensé 241.000 créations d'emplois privés le mois dernier aux Etats-Unis, contre 227.000 en octobre (chiffre révisé de 208.000) et 231.000 attendus.

Autre bonne nouvelle : le déficit commercial des Etats-Unis a diminué en novembre pour s'établir à 39 milliards de dollars, un niveau inférieur au consensus des économistes qui tablait sur environ 42 milliards.
Cette statistique soutient le Dollar qui grimpe vers 1,1820 contre l'Euro mais impacte les marchés de taux US avec un T-Bond qui se retend de +5Pts de base à 1,99%.

Sur le front des valeurs, Eiffage (+4,1% à 41,65 euros, en première place du SBF 120) et Vinci (+3,7%, plus forte progression du CAC 40). surperforment nettement le marché alors que les négociations - ou plutôt les renégociations - entre l'Etat et les concessionnaires autoroutiers avancent à grands pas, relatent nos confrères des Echos, selon lesquels un accord pourrait être signé d'ici le 15 janvier.

Airbus Group (+2,3% à 43,6E) continue pour sa part de 'surfer' sur la faiblesse de l'euro, Total soutient également le CAC40 avec un gain de +2,2%, Orange s'adjuge +1,5%.
Côté replis, les banques sont sous pression avec -1,6% sur Sté Générale et Crédit Agricole puis BNP Paribas avec -1,9%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance