BFM Patrimoine

CAC40: + haut annuel et pluie de records absolus à W-Street

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a bénéficié d'un petit coup de pouce symbolique à 17H35 (de 4.291 à 4.295Pts) mais c'est surtout le volume qui a été 'boosté' de 2,3Mds à 2,9MdsE. Ceci afin de donner l'illusion de 'consistance' au mouvement ha

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a bénéficié d'un petit coup de pouce symbolique à 17H35 (de 4.291 à 4.295Pts) mais c'est surtout le volume qui a été 'boosté' de 2,3Mds à 2,9MdsE. Ceci afin de donner l'illusion de 'consistance' au mouvement haussier du jour (lequel s'était amorcé dès 11H15 avec la mise en route d'un algorithme haussier invulnérable à tout mouvement de consolidation durant 3H).

L'euphorie débridée du créneau 14H30/16H20 s'est un peu calmé en fin de séance mais la tendance demeure très clairement positive, même si Paris a réduit ses gains de moitié, de +0,8% (à 4.309Pts) à +0,43%.

Les chiffres de l'emploi américains du mois de septembre sont mauvais et la FED va continuer d'injecter jusqu'en mars 2014: il n'a fallu que 5 secondes aux cambistes pour le comprendre et envoyer le Dollar par le fond, d'abord sous les 1,3750E puis désormais les 1,3775E.

Mais les marchés exultent (+0,6% en moyenne en Europe et +1% à Francfort qui s'est hissé jusque vers 8.980Pts) et les indices US ont inscrit des records en cascade peu après 15H30.

Dans le détail, l'économie américaine s'avère peu créatrice d'emploi avec seulement 148.000 nouveaux jobs (contre 193.000 au mois d'août) et le taux de population active reste collé à un plancher historique de 63,2 au mois de septembre, le nombre d'heures travaillées stagne également autour de 35,5.

Voilà qui garantit pratiquement la poursuite de la politique d'injection de la FED 'plein pot' jusqu'à l'entrée en fonction de Janet Yellen : la planche à billet va continuer de tourner au rythme de 85Mds$, c'est tout ce qui importe et plus personne ne s'en cache.

A Wall Street, c'est un véritable feu d'artifices: le Dow Jones a bondi jusque vers 15.520Pts (il ne gagne plus que 0,3% ce soir mais la séance n'est pas finie), le Nasdaq grappille +0,2%, le S&P +0,45% (à 1.752Pts). Record absolu pulvérisé par le Russel-2000 à 1.122Pts (+33% depuis le 1er janvier) et hystérie haussière de +1,8% sur le 'Dow Transport' qui s'envole vers 6.975Pts (alors que l'activité ralentit !).

Les résultats en baisse mais 'moins pires que prévus' (ou parfois très bons comme ceux de Netflix) font le reste: il n'y a qu'un sens, c'est la hausse, et plus l'économie US se dégrade, plus ce phénomène s'amplifie.

Sauf que la chute du Dollar (-0,75%) risque d'indisposer les gros détenteurs de dette américaine, au premier rang desquels figure la Chine... qui affirme qu'ils est temps de 'désaméricaniser' l'économie mondiale.

Ce à quoi la FED va répondre par encore plus d'impression monétaire et la génération d'encore plus de volatilité sur les marchés. En attendant, le recul du billet vert va soutenir les exportatrices américaines et pourrait faire de l'ombre à leurs concurrentes européennes.

Le CAC40 n'en a évidemment pas souffert (les gérants américains ont tout intérêt à acheter des actifs en Euro) et les vedettes du jour furent les valeurs du luxe avec Kering (+2%) et L'Oréal (+1,7%). En terme d'impact positif, la hausse de +1,5% de Sanofi a été efficace, Lafarge un peu moins avec +1,6%. Coté replis, on notait ST-Micro -2,1%, Veolia -2,8% et Arcelor-Mittal, lanterne rouge avec -3%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance