BFM Patrimoine

CAC40: hausse typique d'une séquence d'habillages de bilans.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les habillages de fin de bilan sont rentrés très tôt ce matin dans leur dernière ligne droite avec un seul mot d'ordre: doper la performance des portefeuilles avec le ramassage prioritaire des vedettes des 3 derniers mois é

(CercleFinance.com) - Les habillages de fin de bilan sont rentrés très tôt ce matin dans leur dernière ligne droite avec un seul mot d'ordre: doper la performance des portefeuilles avec le ramassage prioritaire des vedettes des 3 derniers mois écoulés (le titres qui ont gagné 25% et plus).

Accessoirement, le CAC40 qui grimpe de +1% à 5.085Pts est prétendument soutenu par le recul de -0,5% de l'Euro, de même que l'Euro-Stoxx50 (+1,15%)... mais à Wall Street -où la hausse du Dollar constitue symétriquement un handicap-, le Dow Jones gagne +1,5% d'entrée de jeu, et le S&P500 +1%.

Tous les prétextes sont bons pour justifier la hausse des indices, y compris par le 'tout et son contraire'.

Pour illustrer la stratégie du 'benchmark' (et l'achat des titres les plus performants depuis le 1er janvier), il suffit de constater que les leaders du SBF120 et du CAC40 sont Montupet (+4,5%) et Faurecia (+3,5%) puis Peugeot (+3,4%), Valeo (+2,9%) et enfin Renault (+2,75%).

'La dynamique haussière est toujours très présente et les volumes ne faiblissent pas', notent les analystes de Barclays Bourse. Et de poursuivre : 'l'ancienne résistance des 5.000 points semble devenir un support.'

'Un sentiment positif semble provenir de l'Est, car si nous n'avons pas reçu de données positives de l'économie chinoise ce week-end, le Président Xi Jinping a annoncé quelques plans d'infrastructures ambitieux', avance pour sa part Tony Cross, analyste chez Trustnet Direct, selon lequel 'cela semble améliorer la confiance dans l'idée que le retour de la croissance économique vers des niveaux plus normaux est sous contrôle'.

La hausse du jour intervient de surcroît dans un contexte d'apaisement relatif autour du brûlant dossier grec. Athènes a soumis ce week-end à ses partenaires européens une liste de réformes structurelles destinées à permettre le déblocage rapide d'une nouvelle aide financière à la Grèce, liste qui selon le Premier ministre Alexis Tspiras devrait être bien accueillie par les créanciers internationaux.

S'agissant des données macroéconomiques du jour, les revenus des ménages américains ont crû de 0,4% le mois dernier, soit 0,1 point de plus qu'attendu, tandis que leurs dépenses ont augmenté de 0,2%, contre +0,1% anticipé. Les promesses de ventes de logements ont de leur côté grimpé de façon inespérée, de +3,1% entre janvier et février, contre +0,4% prévu par les économistes, après une progression déjà significative de 1,7% entre décembre 2014 et janvier 2015.

Du côté des valeurs, Genfit (+15,5% à 32,75E) se ragaillardit après son plongeon de 44% de vendredi. Interrogé par CNBC, son président du directoire Jean-François Mouney a en effet indiqué envisager plusieurs options parmi lesquelles une vente de la société.

Lafarge cède à l'inverse 2,1% alors qu'Eurocement Holding, le deuxième actionnaire d'Holcim avec 10,8% du capital, pourrait voter contre la fusion du groupe suisse avec son homologue français, relate un article de Bloomberg paru en fin de semaine dernière.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance