BFM Patrimoine

CAC40: gain hebdo suréaliste +5,6% avec volumes sous 10MdsE!

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Et de 5 ! Paris aligne 5 séances de hausse consécutive et pulvérise la résistance oblique des 3.500Pts. Cela peut apparaître vertigineux, c'est assurément surréaliste: la semaine où la France perd son 'triple A' est cell

(CercleFinance.com) - Et de 5 ! Paris aligne 5 séances de hausse consécutive et pulvérise la résistance oblique des 3.500Pts.

Cela peut apparaître vertigineux, c'est assurément surréaliste: la semaine où la France perd son 'triple A' est celle ou le CAC40 (+0,87% à 3.528,8Pts avec seulement 1,4MdsE échangés) affiche sa plus forte hausse hebdomadaire de l'année (+5,6%) et même depuis fin novembre 2011.

Paris se retrouve au plus haut depuis le 18 octobre dernier et le consensus est haussier à 70% pour la semaine prochaine chez les traders: c'est la proportion inverse des baissiers la semaine dernière.

Plus remarquable encore, le total des volumes échangés n'a pas dépassé les 10MdsE (9,8MdsE), soit l'une des 3 semaines les plus creuses de l'année 2012 (et la plus creuse depuis la mi-août) alors que toutes les semaines où le CAC40 avait gagné plus de 3% cette année se soldées par des volumes supérieurs à 15MdsE -et souvent plus de 16Mds-.

Les places européennes (+0,8%) viennent de recevoir un coup de 'booster' avec une hausse de +1% de Wall Street, plus 'bullish' que prévu et des gains moyens deux fois supérieurs aux +0,5% anticipés, et le S&P-500 flirte par exemple avec les 1.405Pts.

Au sujet de l'actualité politique, les dirigeants européens ont entériné l'échec total du sommet sur le budget communautaire pour 2014-2020.

Comme aux Etats-Unis entre les démocrates et républicains, les désaccords sont aussi profonds entre les différents Etats Européens (l'Angleterre en particulier veux payer toujours moins).
L'impasse totale pour l'établissement du budget augure mal de la résolution de la crise de la dette européenne.

Quelques bons chiffres pourront être évoqués pour justifier la hausse du jour: en France, le climat des affaires dans l'industrie manufacturière a rebondi de trois points.

D'autre part, alors que les économistes attendaient une nouvelle dégradation, le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré en novembre, selon l'indice Ifo.

Sur le plan des valeurs, EDF caracole en tête du CAC 40, s'adjugeant 4,9% à 14,6 euros, après que le conseil d'administration de l'électricien a décidé de verser un acompte sur dividende dès le mois prochain au titre de l'exercice 2012.

Iliad bondit de 4% à 133E (nouveau record absolu) sur le SBF 120, alors que Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer'.

Du côté des baisses, Veolia a lâchait -0,3% ainsi que Carrefour (les analystes de Nomura ont ramené leur opinion sur les supermarchés européens d'optimiste à 'neutre').

EADS lâche 1,3% alors que Daimler pourrait être amené à céder sur le marché l'essentiel de sa participation au capital du groupe d'aéronautique et de défense, d'après un article du Handelsblatt.

France Télécom accuse une baisse de 0,5% tandis qu'UBS a réitéré son opinion 'neutre' sur la valeur et abaissé l'objectif de cours à huit euros, contre 10 euros précédemment.
Alcatel-Lucent, en hausse de +5% peu après l'ouverture (test des 1E), se retrouve en queue de peloton à 0,89E (-3,7%), soit 10% de volatilité en séance.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance