BFM Patrimoine

CAC40: finit la semaine en hausse, mais distancé par WStreet

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Paris clôture juste au-dessus des 4.200Pts (+0,35% à 4.202,5Pts), c'est plutôt rassurant puisqu'il il perdait 0,5% vers 12H45 puis culminait à 4.208 (+0,5%) deux heures plus tard. Le CAC40 gagne 0,3% sur la semaine écoulée

(CercleFinance.com) - Paris clôture juste au-dessus des 4.200Pts (+0,35% à 4.202,5Pts), c'est plutôt rassurant puisqu'il il perdait 0,5% vers 12H45 puis culminait à 4.208 (+0,5%) deux heures plus tard.
Le CAC40 gagne 0,3% sur la semaine écoulée tandis que le DAX perd -1,35% (mais finit stable ce vendredi).
Sa bonne orientation est intégralement liée à l'évolution des indices US, repassés positifs -de très peu- et qui restent en lice pour une 4ème séance de hausse sur 5 (la 'hausse du vendredi' est devenu un 'incontournable' à Wall Street).
Pour l'heure, c'est symbolique avec +0,02% sur le Dow Jones, +0,03% sur le 'S&P' (à 2.041) et +0,01% sur le Nasdaq (qui gagne 1,15% sur la semaine).
Ce sont les plus petits écarts positifs possibles, mais c'est de la hausse alors que le rouge dominait à l'ouverture.
Wall Street s'est ressaisi avec la publication du baromètre de la confiance des consommateurs US qui culminé à 89,4 (au plus haut depuis 2007, après 86,9 en octobre).
Les ventes au détail sont ressorties conformes aux attentes (+0,3% le mois dernier), après un repli de 0,3% en septembre. Elles ont également crû de 0,3% hors secteur automobile, soit 0,1 point de plus qu'attendu et après une stabilité en septembre (chiffre révisé de - 0,2%).

De leur côté, les prix à l'importation et à l'exportation ont reculé en octobre de respectivement 0,2 et 0,9%, après des contractions de 0,1 et 0,2% le mois précédent, un score sans surprise vu la chute de -6,5% du prix des hydrocarbures.

Très attendu depuis lundi, le PIB de la zone euro progresse de +0,2% au troisième trimestre en séquentiel et de +0,8% en rythme annuel (contre +0,7% anticipé).

D'après les analystes de Barclays Bourse, ces chiffres - qui incluent une hausse de 0,1% outre-Rhin et une croissance de 0,3% en France - sont cohérents avec le scénario d'une 'croissance économique molle précédant une reprise très graduelle'.

'La zone euro a connu une croissance plus forte qu'anticipé, apportant ainsi des nouvelles suggérant que les craintes d'un retour en récession semblent exagérées', commente pour sa part Chris Williamson, chief economist chez Markit.

Une progression modeste donc, mais conforme aux prévisions des économistes, ce qui met à mal la perspective d'un déploiement prochain par la BCE d'un programme d'assouplissement quantitatif similaire (au moins sur le fond) à celui qu'a récemment lancé la Bank of Japan, la finalité étant d'écarter la menace de la déflation et de soutenir une région qui semble à bout de souffle sur le plan économique.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est pour sa part établi à 0,4% le mois dernier en estimation définitive (chiffre non révisé), après +0,3% en septembre.

S'agissant des valeurs, en attendant la publication tout à l'heure des comptes trimestriels de Vivendi, Airbus Group engrange 1,4% à 48,38E après avoir fait état d'un chiffre d'affaires neuf mois en hausse de 4,4% à 40,5 milliards d'euros.
L'avionneur européen table sur des revenus annuels stables ainsi que sur une croissance modérée de sa rentabilité opérationnelle. L'objectif de rentabilité en 2015 de 7 à 8% reste par ailleurs inchangé avant développement de l'A330 NEO (New Engine Option).

Bouygues (+4,25%), qui mène le bal sur l'indice phare, a pour sa part relevé sa prévision de ventes pour 2014. Celles-ci sont désormais attendues proches de la stabilité par rapport à celles de 2013, en retrait de 1% maximum, contre une précédente fourchette comprise entre -1% et -2%,

Enfin, Arkema est en tête du SBF 120 (+10,9%) dans le sillage de la confirmation de ses prévisions pour 2014, une bonne nouvelle après le profit warning de cet été.
Lagardère occupe la seconde position avec +7,3% après l'accord passé avec Amazon, CGG (+4,7% à 7,36E) surfe sur la perspective d'une méga fusion entre Halliburton et Baker Hugues, les deux géants américains des services parapétroliers (derrière le N°1 mondial Schlumberger), TF1 termine en hausse de +5,2%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance