BFM Patrimoine

CAC40: fin de semaine de rêve, indices au zénith, à 1,369/E.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La séance s'est achevée à Paris sur un beau coup de pouce à 17H35 (pour couronner l'expiration des contrats sur l'indice 'octobre') puisque le CAC40 passe de 4.279 à 4.286Pts et inscrit un score de +1,1%. C'est une séance

(CercleFinance.com) - La séance s'est achevée à Paris sur un beau coup de pouce à 17H35 (pour couronner l'expiration des contrats sur l'indice 'octobre') puisque le CAC40 passe de 4.279 à 4.286Pts et inscrit un score de +1,1%.
C'est une séance des '3 sorcières' littéralement féérique avec un CAC40 qui pulvérise un nouveau zénith annuel et engrange +1,6% sur la semaine.

La fin de semaine est également positive à Wall Street: c'est une nouvelle pluie de records avec le 'S&P' à 1.740Pt et le Nasdaq qui s'envole de +0,9% à 3.900Pts dans le sillage de Google qui bondit de +13% (au-delà des 1.000$) puis de Facebook qui s'envole de +4% à 54$ (nouveau record absolu également).
Le Russel-2000 passe haut la main le cap des 1.100 (+0,6% à 1.110) et entérine ainsi des valorisation stratosphériques (20 fois les bénéfices).

Le Dow Jones reste stable à 15.365 malgré la hausse de Morgan Stanley qui a battu le consensus.
Pour les indices pan-européens et notamment l'Euro-600, c'est un carton plein avec un 5 sur 5 à la hausse et même une 7ème hausse consécutive pour un record annuel à 318,5Pts.
Chez nos voisins, le FTSE et le DAX avancent respectivement de 0,6% et 0,4%.

'Maintenant que les législateurs américains sont parvenus à repousser l'échéance du plafond de la dette, il semblerait que les investisseurs soient satisfaits de l'issue qu'a pris le dossier budgétaire, bien qu'une solution définitive doive encore être prise', souligne Rudolf Muscat, trader chez RTFX. 'Résultats des courses, les spéculations sur le moment que la Fed choisira pour réduire son programme de rachat d'actifs sont plus claires dans le sens où il y a très peu de chances pour que l'institut d'émission réduise son soutien à l'économie avant la fin de l'année, voire le début de l'année prochaine vu que cela coïncidera avec l'échéance sur le plafond de la dette', ajoute le professionnel.

'N'étant plus dans l'attente d'un mouvement de la part des Républicains ou des Démocrates, les investisseurs se recentrent à présent sur le coeur des marchés actions : le suivi de l'actualité des sociétés cotées', indique Saxo Banque.

De quoi les rassurer un peu, la Chine a publié son PIB pour le troisième trimestre. Il s'élèverait (c'est invérifiable) à 7,8% en rythme annuel entre juillet et septembre, après 7,5% au deuxième trimestre.
'Le rebond du troisième trimestre est en partie dû à la bonne tenue du marché immobilier', précise Aurel BGC.

'Ce taux de croissance est conforme aux attentes des analystes et permettra au gouvernement de tenir son objectif de croissance de 7,5% en 2013, puisque sur les neuf premiers mois de l'année, la croissance s'élève à 7,7%, par rapport à l'année dernière', estime le bureau d'études.

Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM, souligne par ailleurs que le Département du Travail des Etats-Unis annonce sur son site la reprogrammation des chiffres de l'emploi du mois de septembre au mardi 22 octobre prochain. Ils 'influencent fortement la politique monétaire de la Réserve Fédérale des Etats-Unis.'

Sur le front des valeurs, Capgemini, en tête du CAC, s'adjuge 5,65% à 48,13E, avec l'officialisation des négociations en vue de la reprise des activités de la filiale de services informatiques Euriware d'Areva, dont le titre prend de son côté 3,3%.

Alstom bénéficie de rachats à bon compte (+4,8% à 26,4E) et Accor ne se trouve pas loin derrière, avançant de 4% après avoir annoncé une croissance organique de 3,8% au troisième trimestre, une performance supérieure aux attentes.

Valeo progresse de 6% à 71,82E, signant l'une des plus fortes hausses du SBF 120, après avoir publié des ventes de 2,9 milliards d'euros pour le 3ème trimestre (+2,2%), en ligne avec les attentes.
Areva s'envole de +7,25% sur la perspective de la construction de 2 nouveaux EPR en Angleterre.

Pierre & Vacances prend 18% à 20,3E, après avoir dévoilé un chiffre d'affaires en progression de 6,5% à données comparables au 4ème trimestre de l'exercice, à 487,2 millions d'euros, marqué par une forte croissance des activités de développement immobilier (+61,7%) et une bonne résistance des activités touristiques (+0,5%).
Quelques rares replis affectent GDF6Suez (-1,5%), ST-Micro et Carrefour (-1,3%).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance