BFM Patrimoine

CAC40: dévisse dans l'attente de chiffres américains.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris évolue dans le rouge en ce début d'après-midi, dans l'attente de chiffres de la consommation aux Etats-Unis qui pourraient, s'ils sont bons, conforter le scénario d'un 'tapering' dès la semaine prochaine.

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris évolue dans le rouge en ce début d'après-midi, dans l'attente de chiffres de la consommation aux Etats-Unis qui pourraient, s'ils sont bons, conforter le scénario d'un 'tapering' dès la semaine prochaine.

Vers 13h50, le CAC40 recule ainsi de 0,6% à 4061 points. Sur les autres places, le FTSE perd 0,9% à Londres et le DAX 0,7% à Francfort, tandis que les 'futures' pointent une ouverture en léger retrait à Wall Street.

'Le CAC continue doucement sa descente en direction de son gap des 4047 points, et de sa ligne de support à moyen terme sur la zone des 4000 points, qui correspond à un fort niveau d'achat à court terme', expliquent les analystes de Barclays Bourse.

'Les investisseurs attendent avec fébrilité la prochaine réunion de la Réserve fédérale américaine de mardi et mercredi prochain, craignant que la Fed ne se décide à mettre en place son 'tapering' (réduction des achats d'actifs)', rappellent les professionnels.

Dans cette optique, ils seront attentifs cet après-midi à une batterie d'indicateurs aux Etats-Unis, à savoir les inscriptions au chômage, les ventes au détail et les prix à l'importation, puis les stocks des entreprises un peu plus tard.

'L'estimation des ventes au détail en novembre est clairement l'indicateur économique clef de la semaine', juge d'ailleurs Aurel BGC, qui table sur une hausse de 0,7% (+0,4% hors secteur automobile), à peu près en ligne avec le consensus.

Parmi les valeurs qui surnagent sur le CAC40, EADS prend 0,4% à 53,1 euros après avoir indiqué, à l'occasion de sa réunion d'investisseurs, que l'impact négatif du lancement de l'A350 devrait rester limité, réduisant la marge de seulement 2% à 3%.

Bolloré signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120, de 2,8% à 398 euros, alors que les analystes d'Exane, qui restent à 'surperformance' sur le titre, ont porté leur objectif de cours de 400 à 500 euros.

Eurazeo gagne 1,1% à 57,2 euros après avoir annoncé le rachat de 5,1% de son capital, une opération devant être suivie par l'annulation de titres. La société d'investissement devrait récolter quelque 270 millions d'euros dans le cadre de l'IPO de Moncler.

Lanterne rouge de l'indice, Peugeot chute de 8,1% à 10,5 euros, après l'annonce de dépréciations d'actifs dans sa branche automobile devant peser sur le résultat net et alors qu'une augmentation de capital paraît inéluctable.

Orpéa recule de 2,9% à 40,2 euros, au lendemain d'une augmentation de capital de 100 millions d'euros qui a accompagné l'entrée au capital du Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance