BFM Patrimoine

CAC40: décroche en fin de séance, sans que WallStreet bouge.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Paris en termine au plus bas du jour, le CAC40 affichant -1,46% à 3.406Pts: l'indice est ressorti par le bas du corridor 3.410/3.420Pts (90% des échanges du jour), ce qui constitue une indication plutôt baissière (mais le vo

(CercleFinance.com) - Paris en termine au plus bas du jour, le CAC40 affichant -1,46% à 3.406Pts: l'indice est ressorti par le bas du corridor 3.410/3.420Pts (90% des échanges du jour), ce qui constitue une indication plutôt baissière (mais le volume de seulement 1,9MdsE échangés rend cette séance peu significative).

Ce coup de blues de fin de séance ne s'explique guère par l'évolution de
Wall Street qui ne 'bouge plus' depuis 15H45. A noter en revanche des écarts relativement disparates qui s'étagent entre -0,25% (Dow Jones) et -0,75% (Nasdaq).
L'Euro-Stoxx50 recule de -1,4% dans le sillage du DAX-30 (-1,45%) ou de Milan (-2%).
Les investisseurs ne se montrent guère rassurés par cette déclaration du ministre des finances allemand -Wolfgang Schaüble- qui estime que l'Espagne n'a pas besoin d'un plan de sauvetage... et ce, le jour même ou le MES voit célébré sa naissance officielle, avec un 'rating' triple A (d'après les agences de notation).

Pas de coup de chapeau non plus en Asie ou en Europe à l'annonce par HSBC d'un probable rebond du PMI manufacturier chinois à 54,3 en septembre contre 52 en août: le marché des matières première ne salue pas davantage la nouvelle avec un baril qui rechute sous la MM100, vers 89,2$ sur le NYMEX.

Sur le marché des changes, l'euro cède du terrain face au billet vert: -0,5% à 1,2960 dollar.

'Le recul inattendu du taux de chômage a eu un impact très provisoire sur les indices boursiers américains', soulignent les stratèges d'Aurel BGC ce matin.

'Les investisseurs restent dans l'attente de la publication d'Alcoa demain', ajoutent-ils.

Selon les experts de Goldman Sachs, les marchés du Vieux Continent disposent toujours d'un bon potentiel après leur parcours inégal des derniers mois (+8% sur trois mois, -3% le mois écoulé).

'Les actions européennes paraissent attractives sur une base indépendante pour les investisseurs ayant un horizon d'au moins un an', juge la banque d'affaires américaine.

Pour Goldman, les niveaux de valorisation actuels présentent encore un certain niveau de protection contre les risques élevés que connaît l'Europe.

'Nous estimons à 14% la probabilité que le rendement réel des actions européennes soit inférieur à 10% au cours des 12 prochains mois. C'est moins que la moyenne historique de 19%', conclut le bureau d'études.

Goldman Sachs a par ailleurs dégradé Alcatel-Lucent à vendre ('conviction sell-list') avec un objectif de 0,6E (pourquoi pas directement zéro ?) arguant que le groupe -valorisé moins de 10% de son chiffre d'affaire, un record pour une 'techno'- pourrait connaître des difficultés avec son endettement d'ici 2015 (serais-ce la seule dans ce cas d'ici 3 ans si la croissance restait molle ?).
Goldman Sachs n'envisage pas un seul instant que l'équipementier puisse tirer parti du développement du réseau '4G' encore embryonnaire en France ou en Europe: une étude '100% à charge' donc, comme rédigée sur mesure pour motiver des vendeurs à découvert.

Peu de hausses à Paris ce lundi, PPR (+2%) signe la seule hausse du CAC, alors que la presse évoque le scénario d'une mise en Bourse de la Fnac dès la fin du premier semestre 2013. Selon les informations du Figaro, un conseil d'administration de PPR aurait été convoqué mardi afin de voter un projet de scission de la chaîne du reste du groupe.

Air France-KLM finit stable après la mise en place d'un partenariat commercial avec Etihad Airways et airberlin. A compter du 28 octobre 2012, Air France, KLM, Etihad Airways et airberlin vont proposer à leurs clients un choix plus vaste de destinations.

Europacorp s'adjuge près de 8% alors que 'Taken 2', la dernière production du studio de Luc Besson, a enregistré des chiffres 'exceptionnels' pour son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis, prenant la tête du box-office US.

Vivendi (-0,2%) étudierait la cession de sa participation de 53% dans Maroc Telecom selon le Financial Times. La vente pourrait porter sur un montant supérieur à 4 MdsE. Trois groupes auraient débuté des négociations avec la banque d'affaires Lazard et le Crédit Agricole. Cette opération intéresserait des opérateurs régionaux tels qu'Etisalat et Qtel.
Côté replis, Alcatel Lucent ferme la marche (-4,5%), devant Renault (-3,4%) et St Gobain (-3%), Schneider et ST-Micro perdaient -3, les valeurs bancaires -2% en moyenne (mais Sté Générale lâche -2,55%).

Total (-1,15%) a réalisé un échange de participations avec ExxonMobil dans plusieurs champs en production en Mer du Nord norvégienne. Le groupe a également annoncé le démarrage de la production du champ de gaz et de condensats d'Atla situé en Mer du Nord norvégienne, deux ans après la fin du forage d'exploration.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance