BFM Patrimoine

CAC40: BCE, FED, pas de nouvelle bonne nouvelle = euphorie !

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Après une envolée d'une ampleur exceptionnelle en juillet (+7%), après une hausse de +12% en ligne droite sans aucune consolidation depuis le 25 juin, les marchés n'en ont pas encore assez ! C'est un véritable vent d'euphor

(CercleFinance.com) - Après une envolée d'une ampleur exceptionnelle en juillet (+7%), après une hausse de +12% en ligne droite sans aucune consolidation depuis le 25 juin, les marchés n'en ont pas encore assez !

C'est un véritable vent d'euphorie qui déferle sur l'Europe et sur Wall Street.
L'explication est simple: les banques centrales (FED et BCE) n'ont strictement rien annoncé, rien modifié de leur diagnostic économique (qui parait juste moins optimiste que le précédent).

Pas de nouvelle ? Bonne nouvelle !

Les taux se retendent fortement depuis une heure aux Etats Unis et sur les Bunds (à 2.68%) ? C'est très bon signe, la croissance repart !

Les chiffres publiés par la Chine cette nuit (PMI en hausse inattendue à 50,3) sont probablement faux (HSBC a sorti un PMI en baisse) mais on fera comme si c'était des statistiques helvétiques.

Avec le débordement des 4.000, les 'robots sont lâchés': la progression algorithmique inexorable et irréversible (aucune consolidation détectable) s'est enclenchée.
Les robots 'payent', c'est un bulldozer, rien ne le ralentit, rien ne l'arrête... le CAC40 (+1,25% à 4.043) devrait terminer au-delà des 4.050 au rythme actuel, et dans ce cas, le record annuel de clôture des 22 et 28 mai (4.061) a de grandes chances d'être battu !
En Allemagne, c'est de la folie avec un DAX qui prend 1,6%, Bruxelles explose de +2% et l'Euro-Stoxx50 bondi de +1,5% à 2.808Pts.

A Wall Street, c'est la fuite en avant dans une spirale haussière après 3 jours de stagnation: le 'S&P' explose de +1,1% à 1.705, le Nasdaq s'envole de +1,2% vers 3.668Pts, le Dow Jones déborde les 15.650, le Russel-2000 se transforme en fusée: +1,4% à 1.060Pts.
Après un mois de juillet record, le début du mois d'août s'apparente à une 'panique à la hausse': tout grimpe, le pétrole (à 107$ sur le WTI'), l'or, les métaux industriels... et même le Dollar (1,3220/E).

A 14h30, les investisseurs avaient peu réagi aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage qui se contractent contre toute attente de -19.000 à 326.000 au lieu d'une hausse à 345.000.

A Paris, n'importe quelle idée d'achat déclenche une véritable hystérie: Société Générale s'adjuge +12% à 34E, après l'annonce d'un profit net de deuxième trimestre supérieur au consensus, tiré par une activité soutenue en banque de financement et d'investissement (BFI)... mais certaines provisions anticipées n'apparaissent pas, ce qui dope le résultat.

Les opérateurs saluent également les résultats de Bic (+9,3% à 91,1 euros), ressortis au-dessus des attentes du marché, et de GDF Suez (+5,9% à 16,7 euros), dont les comptes sont jugés 'solides'.
Dans son sillage, Crédit Agricole bondit de +5,5%, BNP-Paribas de +3,3%.

Legrand avance de 1,1% à 39,4 euros, suite à l'annonce, au titre de son premier semestre, d'un résultat net part du groupe quasiment stable à 269,8 millions d'euros.

Sanofi lâche 4,5% à après avoir largement raté le consensus au deuxième trimestre et revu à la baisse ses perspectives annuelles.

ArcelorMittal recule de 3,55% avec la révision à la baisse de sa prévision de résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour 2013.

Arkema se replie de 0,6% à 74,8 euros, après avoir publié des résultats en baisse pour son deuxième trimestre, invoquant des conditions de marché difficiles en Europe, et tout particulièrement en France.

CGG perd plus de 3,5% à 18,1 euros, bien que le groupe a enregistré un 'très bon' deuxième trimestre, avec notamment un chiffre d'affaires en progression de 24%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance