BFM Patrimoine

CAC40: 8ème hausse, mécanique aveugle des flux irrésistible!

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Voilà, c'est fait, Paris (+0,17% à 4.313Pts) vient d'aligner une 8ème hausse consécutive : jusque dans les années 2000, une telle série haussière ne survenait que 2 ou 3 fois par siècle -quel que soit l'indice boursier c

(CercleFinance.com) - Voilà, c'est fait, Paris (+0,17% à 4.313Pts) vient d'aligner une 8ème hausse consécutive : jusque dans les années 2000, une telle série haussière ne survenait que 2 ou 3 fois par siècle -quel que soit l'indice boursier considéré- et il fallait des circonstances économiques exceptionnellement favorables... c'est désormais 2 à 3 fois par trimestre, et ces hausses prospèrent surtout si l'activité est morose !

Le CAC40 repasse au-dessus des 4.310Pts dans un volume moyen de 3,77MdsE après avoir fléchi jusque vers 4.275 (-0,7%) vers 15H30 après de mauvais chiffres US et malgré la rechute du Dollar vers 1,3640 qui n'arrange pas les affaires de nos groupes exportateurs.
Dans ces conditions, une 8ème séance de hausse consécutive semble un exploit totalement inexplicable du point de vue 'fondamental', mais la mécanique des 'flux' -telle une force aveugle ignorant la réalité du terrain- et le fonctionnement hyper mathématisé du marché et le jeu des 'contrepieds' (prise à revers d'un consensus) aboutit à des comportements indiciels incompréhensibles pour le commun des mortels.

Contrairement aux anticipations, Wall Street fait mieux que résister avec des gains qui s'étagent entre +0,15% et +0,5%: passé un repli initial de -0,5% (comme prévu), les indices US ont retrouvé du soutien et le Dow Jones progresse désormais de 0,2%, le 'S&P' de 0,25%, le Nasdaq de +0,4%, le Russel-2000 de +0,48%.

Les chiffres US du jour ne sont pourtant pas bons puisque les ventes de détail ont chuté de façon tout à fait inattendue de -0,4% au mois de janvier alors que les experts anticipaient un recul de -0,1%... mais nul doute que les intempéries ont perturbé les déplacements des acheteurs potentiels.

Aujourd'hui, c'est la région de New York qui est paralysée par la neige: beaucoup de professionnels n'ont pas pu atteindre Manhattan ce matin et l'audition de Janet Yellen devant le Congrès US ce jeudi est annulée, les artères de Washington étant également largement impraticable pour les véhicules particuliers et les transports en commun.

Il ne faut donc pas accorder une valeur probante trop importante au chiffre du jour, ni à la remontée de +8.000 demandeurs d'indemnités chômage à 331.000 en calcul hebdomadaire.

A 16h00, sont parus les stocks des entreprises pour décembre et ils sont en hausse de +0,5%. Le consensus visait une progression de 0,4%: aucune réaction des marchés.

Sur le front des valeurs, Renault grimpe de 5,6%, alors que le résultat net part du groupe 2013 ressort à 586 millions d'euros (2,15 euros par action par rapport à 6,43 euros par action en 2012).
EDF gagne 4,3%, alors que le résultat net part du groupe s'élève à 3.517 millions d'euros en 2013, en hausse de 7,4%, soutenu par la performance opérationnelle et financière du groupe.

Legrand gagne 4,5%, après avoir annoncé pour son exercice 21013 un résultat net record à 531 millions d'euros, en hausse de près de 5%, et une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions de 20,1%, contre un objectif de 19,5% à 20%.

Publicis s'adjuge 1,6, après avoir terminé son exercice 2013 sur un résultat net part du groupe en hausse de 11,5% à 816 millions d'euros (3,64 euros par action).

Pernod Ricard prend 2%, après avoir fixé de nouveaux objectifs pour l'exercice 2013/2014.
A l'inverse, BNP Paribas cède 2,5% (contre -4,5% ce matin), après avoir annoncé ce matin une provision de 1,1 milliard de dollars relative à l'Iran qui a lourdement pénalisé sur ses résultats de 4ème trimestre.
Alstom, toujours vulnérable rechute de -2,55% et Airbus, affecté par la faiblesse du Dollar cède -2,1%.

Solocal Group décroche de 8,5%, après avoir indiqué prévoir une augmentation de capital de 440 millions d'euros ainsi que le lancement d'une demande d'extension de ses échéances 2015, deux opérations conditionnées l'une à l'autre.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance