BFM Patrimoine

CAC 40: Super Mario n'éclipse pas totalement Moody's.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs sombrent dans une petite déprime, après la mise en garde de Moody's sur le Vieux Continent et malgré les propos rassurants de Mario Draghi. A la mi-séance, le CAC 40 perd 0,6% à 3434,5 points, tandis que

(CercleFinance.com) - Les investisseurs sombrent dans une petite déprime, après la mise en garde de Moody's sur le Vieux Continent et malgré les propos rassurants de Mario Draghi.

A la mi-séance, le CAC 40 perd 0,6% à 3434,5 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,7% et 0,2%.

Une fois de plus, une agence de notation jette un froid. Moody's a ainsi abaissé dans la soirée d'hier sa perspective sur la note de crédit 'Aaa' de l'Union européenne, passant de 'stable' à 'négative'.

Toujours en Europe, l'Espagne fait à nouveau parler d'elle. 'Ces derniers jours, plusieurs régions ont demandé de l'aide à l'Etat pour honorer leurs paiements imminents', indique Saxo Banque. 'Après la Catalogne, la région de Valence la semaine dernière, c'était au tour de l'Andalousie hier de demander une avance d'un milliard d'euros pour avoir des liquidités avant la mise en place du mécanisme d'aide aux régions', précisent les spécialistes.

Pour sa part, 'Mario Draghi n'a pas attendu la réunion mensuelle de jeudi pour poser quelques jalons', souligne NFinance. Il a en effet affirmé que 'le rachat d'obligation de maturité inférieure à trois ans ne s'apparente pas à une aide'.

Malgré cette tentative pour éclaircir ses intentions, les analystes ne s'attendent pas à un discours particulièrement limpide de la part du président de la BCE ce jeudi. 'Il est évident que des zones d'ombre subsisteront après la conférence de presse de Mario Draghi', estime Bruno Cavalier, chef économiste d'Oddo Securities. 'Le principal enjeu de communication pour lui est de démontrer que son plan avance et que la question n'est plus de savoir s'il sera appliqué mais dans quelles conditions', précise-t-il.

'Il n'est pas certain que la BCE dévoile la totalité de ses intentions ce jeudi et cela avant même que la Cour Constitutionnelle allemande ne se soit prononcée sur la légalité du MES', renchérit Barclays Bourse.

'A l'approche de la réunion cruciale de la Banque centrale européenne, les diplomates européens semblent vouloir démontrer une Europe qui fait front ensemble face à la crise', indiquent quant à eux les professionnels de Saxo Banque.

Ainsi, au menu politique, le président de l'Union Européenne Herman Van Rompuy rencontrera la chancelière allemande Angela Merkel aujourd'hui à Berlin. En Italie, Mario Monti recevra le président français François Hollande.

A l'agenda économique américain du jour, figure l'ISM manufacturier pour août, attendu à 16h00, en petite hausse. Au même moment, paraîtront les dépenses de construction pour juillet, pour lesquelles le consensus table sur une progression de 0,4%.

Sur le front des valeurs, Veolia Environnement caracole en tête du CAC, s'adjugeant 3,7% à 8,7 euros, tandis que le patron de la RATP a reconnu son intérêt pour une partie des actifs de Veolia Transdev.

PagesJaunes cède 3,1% à moins de 1,4 euro, alors que le groupe cherche à proroger la maturité de ses dettes bancaires venant à échéance en 2013.

Séché Environnement recule pour sa part de 0,7% à 26,6 euros, après avoir ajusté en baisse ses prévisions pour 2012 et publié des chiffres décevants pour le premier semestre.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance