BFM Patrimoine

CAC 40: ses voeux ont été exaucés.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les opérateurs ont eu raison d'espérer, car leurs désirs sont devenus réalité. La BCE a donc abaissé ses principaux taux directeurs d'un quart de point afin de soutenir l'activité économique dans la zone euro. Vers 14h00

(CercleFinance.com) - Les opérateurs ont eu raison d'espérer, car leurs désirs sont devenus réalité. La BCE a donc abaissé ses principaux taux directeurs d'un quart de point afin de soutenir l'activité économique dans la zone euro.

Vers 14h00, le CAC 40 s'adjuge 0,2% à 3864,6 points, tandis que le FTSE se replie de 0,2% et le DAX grappille 0,2%.

La BCE a exaucé les voeux du marché. Le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement passe ainsi de 0,75% à 0,5%, tandis que celui de la facilité de prêt marginal est réduit de 50 points de base à 1%. Le taux de facilité de dépôt demeure inchangé à 0%.

Une majorité d'économistes et de stratèges s'attendaient à une baisse des taux directeurs, notamment au vu de la récente dégradation des enquêtes mensuelles PMI européennes réalisées auprès des directeurs d'achats. Ainsi, le secteur manufacturier de l'Eurozone affiche sa plus forte contraction depuis le début de l'année, selon l'indice PMI de Markit qui se replie légèrement de 46,8 en mars à 46,7 en avril.

Les investisseurs seront attentifs, lors de la conférence de presse du président de la BCE Mario Draghi qui doit débuter à 14h30, à tout indice suggérant un nouveau programme d'assouplissement quantitatif de la BCE.

Hier, la Fed a souligné que les coupes budgétaires massives freineraient la reprise aux Etats-Unis. Elle a décidé de poursuivre ses rachats d'actifs à un rythme de 40 milliards de dollars par mois, ainsi que ses achats de titres du Trésor à un rythme de 45 milliards de dollars par mois.

'La Fed se réserve la possibilité d'augmenter ou réduire le rythme des achats d'actifs en fonction de l'évolution du marché du travail', précise Barclays Bourse.

Dans une demi-heure, les investisseurs prendront connaissance aux Etats-Unis des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, des données préliminaires de la productivité au premier trimestre et de la balance commerciale pour mars, attendus respectivement en petite hausse à 345.000, en progression de 1,8% et en moindre déficit à -42,2 milliards de dollars.

Du côté des valeurs, Capgemini s'adjuge 4,5% à 36,5 euros, dans le sillage d'un chiffre d'affaire de 1er trimestre conforme aux attentes et d'une confirmation de ses objectifs annuels.

EDF avance de 2% à 17,3 euros, avec la confirmation de ses objectifs financiers pour 2013, mardi soir.

Bourbon gravite à l'équilibre à 20,7 euros, suite à l'annonce d'un chiffre d'affaires en croissance de 13,4% à 315,1 millions d'euros au premier trimestre 2013 en comparaison annuelle, (+14,3% à taux de change constant) bénéficiant de l'entrée en flotte de 35 navires (dont 20 navires Crewboats).

Bureau Veritas dégringole de 6,8% à 86,7 euros, après des résultats trimestriels décevants et des prévisions prudentes. Société Générale a dégradé son opinion sur le titre d''achat' à 'conserver' avec un objectif de cours ramené de 110 à 100 euros.

Sanofi se replie de 0,9% à 82,4 euros, affichant un résultat net des activités de 1.613 millions d'euros au premier trimestre, soit une baisse de 33,5% (28,8% à taux de change constants).

Rexel grappille 0,1% à 16,7 euros, après avoir enregistré un résultat net récurrent de 66,7 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, en baisse de 22,4%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance