BFM Patrimoine

CAC 40: peu de changements en début de séance.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a débuté sur une note stable mardi, dans un marché focalisé sur les questions économiques en l'attente des premiers résultats d'entreprise de la semaine. A Paris, le CAC 40 recule d'à peine 0,1% à 3706

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a débuté sur une note stable mardi, dans un marché focalisé sur les questions économiques en l'attente des premiers résultats d'entreprise de la semaine.

A Paris, le CAC 40 recule d'à peine 0,1% à 3706,9 points. A Londres, le FTSE 100 cède lui aussi moins de 0,1% tandis que le DAX perd 0,2% à Francfort.

Aux inquiétudes liées au budget américain viennent s'ajouter des nouvelles moins bonnes que prévus sur le front de la croissance en Allemagne.

D'après l'Office fédéral des statistiques, le PIB allemand s'est accru de 0,7% en 2012, une performance inférieure à ce que prévoyaient les économistes.

'Il faut en plus s'attendre à ce que 2013 soit une année de croissance molle en Allemagne, avec une hausse du PIB de l'ordre de 0,6%', pronostique-t-on chez Natixis.

Dans son intervention d'hier, Ben Bernanke - le président de la Réserve fédérale - a exhorté les parlementaires américains à relever le plafond de la dette d'ici la mi-février et à s'attaquer au problème des déficits début mars.

'Dans son style le plus habituel, le patron de la Fed n'a pas fourni beaucoup de détails et s'est montré neutre sur la plupart des questions-clé', souligne IG.

'En tout cas, il ne semble pas que la Fed soit disposée à retirer rapidement son programme d'assouplissement quantitatif ('QE') compte tenu de la fragilité de la reprise et des faibles progrès réalisés sur le marché du travail', estime le courtier britannique.

Sur le marché des changes, l'euro se tasse malgré tout en direction de 1,3360 dollar.

Du côté des valeurs, JCDecaux s'adjuge 1,7% à 18,8 euros après avoir été sélectionné parmi les valeurs préférées d'UBS dans le secteur des médias. Le bureau d'études estime que le groupe est en mesure d'utiliser sa trésorerie pour procéder à des acquisitions relutives.

Lagardère perd inversement 1,7% à 25,1 euros après que les mêmes analystes d'UBS ont décidé d'abaisser leur recommandation sur la valeur.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance