BFM Patrimoine

CAC 40: Paris salue la réaction de la BCE.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Dopée par des rumeurs concernant une ou des initiatives fortes de la BCE pour relancer l'économie de la zone euro, la Bourse de Paris, en retrait ce matin, s'inscrit de nouveau dans une dynamique haussière. Peu avant 14h00, l

(CercleFinance.com) - Dopée par des rumeurs concernant une ou des initiatives fortes de la BCE pour relancer l'économie de la zone euro, la Bourse de Paris, en retrait ce matin, s'inscrit de nouveau dans une dynamique haussière.

Peu avant 14h00, le CAC 40 progresse de 0,9% à 4.460 points.

La séance est particulièrement dense sur le front macroéconomique avec le rebond très supérieur aux prévisions de 4,6% des commandes à l'industrie allemand en juillet, une batterie de statistiques en provenance des Etats-Unis (dont les résultats de l'enquête ADP sur l'emploi privé en août, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice ISM des services en août) et surtout la réunion de la BCE.

Particulièrement attendue au regard des déceptions nées des derniers indicateurs en zone euro et en Allemagne, l'institution a choisi d'abaisser ses taux directeurs. Le taux de facilité dépôt a ainsi reculé de 0,1 point à -0,2%, tandis que le taux de refinancement est passé de 0,15 à 0,05% et celui de la facilité de prêt marginal de 0,4% à 0,3%.

'Mario Draghi a demandé une politique budgétaire plus active. Avant de faire quelque chose de nouveau, il doit voir s'il y a un changement du côté des gouvernements', avait pourtant anticipé Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis AM.

'Le dernier discours de Mario Draghi à Jackson Hole le 22 août dernier a laissé espérer la possibilité de mise en place de nouvelles mesures non conventionnelles', avaient pour leur part rappelé les analystes de Barclays Bourse.

L'annonce de la BCE a fait suite à la décision de la Banque d'Angleterre (BoE) de poursuivre son programme de rachats d'actifs à 375 milliards de livres et de son taux de référence à 0,5%. Elle pourrait précéder celle d'ici quelques minutes d'un vaste projet de programme de rachats d'actifs, plus prosaïquement d'un 'quantitative easing' à l'européenne, afin d'éloigner le risque de déflation et de soutenir l'économie de la zone euro.

S'agissant des valeurs, les bancaires profitent de la décision de la BCE. Société Générale (+2,8% à 40,5 euros), Crédit Agricole (+2,7% à 11,8 euros) et BNP Paribas (+1,8% à 53,7 euros) signent en effet trois des quatre plus fortes hausses de l'indice phare.

Enfin, sur le SBF 120, Virbac s'adjuge plus de 4,6% à la faveur d'un relèvement de recommandation de Gilbert Dupont d''accumuler' à 'acheter'. Iliad fait encore mieux (+4,8% à 167 euros) à la faveur notamment de commentaires positifs d'analystes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance