BFM Patrimoine

CAC 40: manque encore de preuves.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs n'apprécient pas beaucoup les publications de résultats ternes depuis le début de la saison lancée il y a quelques jours par Alcoa. Vers 14h00, le CAC 40 recule de 0,1% à 4319,2 points, tandis que le FTSE

(CercleFinance.com) - Les investisseurs n'apprécient pas beaucoup les publications de résultats ternes depuis le début de la saison lancée il y a quelques jours par Alcoa.

Vers 14h00, le CAC 40 recule de 0,1% à 4319,2 points, tandis que le FTSE gravite à l'équilibre et le DAX se replie de 0,1%.

'Sur les marchés actions, les investisseurs ont plus que jamais les yeux rivés vers les résultats trimestriels des poids lourds qui constituent les principaux indices', souligne Saxo Banque.

'Malgré des résultats décevants de la part de certains poids lourds comme Alstom qui a cédé 14% la veille, les indices de la zone euro ont pu contrebalancer ces nouvelles par des résultats nettement plus encourageants, à l'image de ceux annoncés par Rémy Cointreau et Unilever', ajoutent les professionnels.

'Les entreprises européennes profiteront de l'amélioration de l'activité en Europe, mais elle restera modérée ces prochains trimestres', estime pour sa part Aurel BGC.

'Le marché va observer si la correspondance est fiable entre les indicateurs avancés et les nouvelles prévisions de croissance économique selon le FMI et la Banque mondiale', indique de son côté Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM.

'Il importe beaucoup que ces données convergent, dans le cas contraire, le doute pourrait s'installer avant le FOMC du mercredi 29 janvier prochain', renchérit le spécialiste.

Selon lui, dans tous les cas, les indicateurs économiques réels britanniques dévoilés ce matin montrent que les institutions internationales ont vu juste sur le dynamisme économique britannique des derniers mois.

Ainsi, l'Office National de Statistiques (ONS) a recensé 1,25 million d'inscrits aux allocations chômage au Royaume-Uni à la fin du mois de décembre 2013, soit 24.000 de moins qu'en novembre, ce qui représente un taux en repli de 0,1 point à 3,7% de la population active.

Sur le front des valeurs, Eurotunnel recule de 0,3%, alors que le chiffre d'affaires du groupe pour l'année 2013 s'élève à 1,092 milliard d'euros, soit une croissance de 12%, tiré notamment par le dynamisme de sa filiale Europorte.

Seb perd 1,1%, au lendemain de la publication du chiffre d'affaires annuel et alors que des inquiétudes entourant l'impact de l'effet devises sur les résultats surgissent.

bioMérieux gagne 0,6%, tandis que le groupe prévoit de réaliser, en 2014, une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 3 et 5%, à devises et périmètre constants.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance