BFM Patrimoine

CAC 40: la Fed ne fait pas peur.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs abordent avec confiance la décision de la Fed demain soir, anticipant un statu quo au moins jusqu'au début de l'année prochaine. Vers 14h15, le CAC 40 grimpe de 0,6% à 4276,9 points, tandis que le FTSE et l

(CercleFinance.com) - Les investisseurs abordent avec confiance la décision de la Fed demain soir, anticipant un statu quo au moins jusqu'au début de l'année prochaine.

Vers 14h15, le CAC 40 grimpe de 0,6% à 4276,9 points, tandis que le FTSE et le DAX avancent respectivement de 0,6% et 0,2%.

La Fed n'effraie pas. 'Les opérateurs estiment, en raison de la situation actuelle et des différents éléments antérieurs, que la Réserve fédéral ne devrait pas décider de changements dans sa politique monétaire ultra-accommodante', souligne Saxo Banque. 'En effet, après le shutdown qui a plongé le pays dans une paralysie générale et des données économiques sur l'emploi décevantes, la Fed devrait maintenir le statu quo quant à la réduction du programme de rachats d'actifs', ajoute le professionnel. 'Selon de nombreux analystes, la Fed pourrait ne commencer à réduire son soutien au pays qu'en 2014', précise-t-il.

Tout juste parues, les ventes au détail ont baissé aux Etats-Unis au mois de septembre, selon les statistiques officielles publiées mardi. Le Département du Commerce a fait état d'un recul de 0,1% des ventes après une hausse de 0,2% en août, alors les économistes prévoyaient en moyenne un recul de l'ordre de 0,2%.

Sous l'effet d'un recul des prix des denrées alimentaires, les prix à la production aux Etats-Unis ont quant à eux enregistré une baisse surprise en septembre, selon le Département du Travail.

Les prix de gros ont ainsi diminué de 0,1% le mois dernier par rapport au précédent, après une hausse de 0,3% en août, et contre un consensus de l'ordre de +0,2%.

A 15h00, paraîtront la confiance des consommateurs du Conference Board pour octobre et les stocks des entreprises pour août, attendus respectivement à 75,9 et en hausse de 0,3%.

Particulièrement suivi, Apple a fait état hier soir de ses comptes pour le dernier trimestre de son exercice 2012/2013, qui correspond au 3e trimestre calendaire.

Tant en termes de chiffre d'affaires que de marge brute ou de de bénéfices, les attentes du consensus ont été dépassées. Les investisseurs semblent en revanche plus circonspects quant aux prévisions formulées par la direction pour le trimestre en cours, le plus important pour le groupe puisqu'il comprend les fêtes de fin d'année.

Sur le front des valeurs, Renault (+1,1% à 64,3 euros) signe l'une des plus fortes hausses du CAC, après un relèvement d'objectif de cours de Citi, de 73 à 76 euros, qui maintient le titre dans sa 'Focus List' européenne.

STMicroelectronics s'adjuge 2,7% à 5,7 euros, alors que les analystes de Bernstein jugent l'action mieux valorisée aujourd'hui.

GDF Suez grimpe de 0,8% à 18,3 euros, après avoir indiqué que sa filiale de services énergétiques Cofely fait partie du consortium qui, avec le groupe allemand d'ingénierie M+W Group, s'est vu attribuer un contrat de 530 millions d'euros dans le cadre du projet de recherche nucléaire ITER.

EDF avance de 1,5% à près de 26 euros, le marché saluant l'entrée en discussions avancées avec Veolia en vue de la conclusion d'un accord au sujet de leur filiale commune Dalkia, spécialisée dans les services énergétiques.

Veolia Environnement recule au contraire de 2,8% à 12,5 euros.

Lanterne rouge du CAC, Michelin cède 3,6% à 76,9 euros, après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre en baisse de 5,8% à 5,1 milliards d'euros, là où le consensus des analystes n'attendait qu'une 'légère baisse'.

Rubis décroche de 4,4% à 46 euros à la mi-séance, au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel décevant de la part du groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance