BFM Patrimoine

CAC 40: la correction s'amplifie, les 4000 à portée de vue.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris décroche mardi matin, en forte baisse pour la deuxième séance consécutive, la proximité de grands rendez-vous incitant les investisseurs à accélérer leur retrait des actifs risqués. A 10h15, l'indice

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris décroche mardi matin, en forte baisse pour la deuxième séance consécutive, la proximité de grands rendez-vous incitant les investisseurs à accélérer leur retrait des actifs risqués.

A 10h15, l'indice CAC 40 lâche 1,4% à 4026 points dans un volume d'activité qui remonte en flèche, à plus de 540 millions d'euros.

'La situation de la configuration technique se dégrade à Wall Street et cela rejaillit sur les marchés européens', estime un gérant parisien.

Beaucoup d'analystes techniques redoutent que le S&P 500 - qui a clôturé hier à 1646 points et qui n'avait plus aligné cinq séances consécutives de baisse depuis mai 2012 - puisse rechuter en direction des 1617 points.

Dès demain, l'attention des investisseurs se portera sur les 'minutes' de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, au cours de laquelle la banque centrale a forcément dû évoquer la fin de son cycle d'assouplissement monétaire ('QE').

'Les perspectives de réduction du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed exacerbent la fuite des capitaux', explique un stratège.

Sur le CAC, une seule valeur parvient à émerger en territoire positif ce matin. Il s'agit de Sanofi (+0,3%), qui semble bénéficier de commentaires des analystes de Jefferies, jugeant le titre sous-évalué.

Les valeurs financières figurent parmi les principales victimes de ce repli, affectées par les préoccupations liées à l'évolution de la politique de la Fed. AXA cède 4% et Société Générale perd 3,2%.

Lafarge (-3,3%) poursuit son repli de la veille sur fond de situation politique troublée en Egypte.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance