BFM Patrimoine

CAC 40: fébrile à quelques minutes de l'emploi US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse va enfin connaître l'état du marché du travail aux Etats-Unis, indicateur majeur pour la Fed. Un peu avant 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4042 points, tandis que le FTSE se replie de 0,2% et le DAX grap

(CercleFinance.com) - La Bourse va enfin connaître l'état du marché du travail aux Etats-Unis, indicateur majeur pour la Fed.

Un peu avant 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4042 points, tandis que le FTSE se replie de 0,2% et le DAX grappille 0,1%.

La donnée tant attendue du jour va bientôt être dévoilée. A 14h30, les investisseurs prendront connaissance du rapport sur l'emploi américain.

Les économistes prévoient en moyenne 185.000 postes créés aux Etats-Unis en juillet, après 195.000 le mois précédent, ainsi qu'une légère baisse du taux de chômage à 7,5%.

'La baisse des demandes d'allocations chômage (plus bas de cinq ans) suscite l'espoir d'une publication positive du rapport sur l'emploi non-agricole', souligne Emman Xuereb, trader chez RTFX.

'Un bon chiffre de l'emploi est attendu, toute déception sur ce chiffre se traduira par un recul des indices actions', prévient Aurel BGC. 'A l'inverse, un chiffre trop fort pourrait induire une correction importante des taux longs, notamment sur l'anticipation d'une réduction rapide des achats de la Fed à la rentrée', précise le bureau d'études. 'Mécaniquement, ce mouvement pourrait pénaliser des indices boursiers américains qui sont à un plus haut historique', ajoute-t-il.

'L'idéal reste donc un chiffre proche du consensus permettant au marché de clôturer cette semaine dans le calme', estiment les spécialistes.

Au même moment, paraîtront les revenus et dépenses des ménages américains pour juin, attendus respectivement en hausse de 0,4% et de 0,5%.

A 16h00, seront publiées les commandes à l'industrie pour juin, pour lesquelles le consensus table sur une progression de 1,4%.

AXA signe la meilleure performance du CAC, avec des gains de 3,1% à près de 17,3 euros, après de solides résultats de premier semestre, supérieurs aux attentes dans toutes ses divisions.

GDF Suez poursuit sa progression de la veille, s'adjugeant 1,4% à 16,8 euros, à la faveur de recommandations favorables d'analystes, dont un relèvement d'objectif de cours d'UBS.

Peugeot se replie de 0,4% à 9,5 euros, après que Moody's Investors Service a annoncé l'abaissement de 'stable' à 'négative' de la perspective de la note de crédit 'B1' attribuée au constructeur.

Eutelsat Communications perd 3,5% à 20,4 euros, alors que Moody's a placé la note 'Baa2' du groupe sous surveillance en vue d'un possible abaissement dans le sillage de l'annonce du rachat du mexicain Satmex.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance